Démission de journalistes ayant enquêté sur l'entourage de Poutine

le
0
    MOSCOU, 13 mai (Reuters) - Trois rédacteurs en chef du 
groupe de médias russe RBC, dont les titres ont publié des 
informations sur les intérêts commerciaux de proches du 
président Vladimir Poutine, ont démissionné vendredi en raison 
de divergences sur la gestion de l'entreprise de presse. 
    Le journal du groupe RBC a provoqué l'irritation du Kremlin 
après avoir publié des enquêtes sur les avoirs du gendre de 
Vladimir Poutine et sur l'implication de proches du chef d'Etat 
dans le scandale des Panama Papers. 
    "Nous avons parlé ces derniers mois de la manière de 
développer le groupe et nous n'avons pas pu dégager de consensus 
sur des questions importantes, donc la décision a été prise de 
quitter l'entreprise", a déclaré le directeur général du groupe, 
Nikolaï Molibog dans un communiqué. 
    Elizaveta Osetinskaïa, rédactrice en chef du groupe, va 
partir, de même que Maxime Solious, rédacteur en chef du journal 
RBC et Roman Badanine, rédacteur en chef de l'agence de presse 
RBC, a dit le directeur général. 
    Une source proche du groupe de presse a déclaré à Reuters 
qu'un certain nombre de journalistes devraient le quitter à leur 
tour dans les prochaines semaines. 
    Contrôlé par l'homme d'affaires Mikhail Prokhorov, RBC est 
souvent présenté comme le dernier groupe de médias indépendant 
en Russie. 
 
 (Lidia Kelly et Maria Tsvetkova,; Nicolas Delame pour le 
service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant