Démission de Copé : «une page se tourne, je ferai de la politique autrement»

le
91
Démission de Copé : «une page se tourne, je ferai de la politique autrement»
Démission de Copé : «une page se tourne, je ferai de la politique autrement»

Le séisme Bygmalion marque «une page qui se tourne». Pour l'UMP bien sûr, mais surtout pour Jean-François Copé selon l'intéressé lui-même, qui s'est exprimé mardi soir sur TF1. Le président de l'UMP, contraint ce mardi matin à la démission lors du bureau politique, ne compte pas mettre fin à sa carrière, mais a indiqué qu'il ferait «désormais de la politique autrement».

Fendant très légèrement l'armure, il a reconnu traverser «une épreuve personnelle», se défaussant au passage sur ses «collaborateurs qui ont abusé de (sa) confiance». Il a réaffirmé avoir «découvert tout cela il y a une dizaine de jours» dans la presse, demandant aux Français et aux militants de l'UMP de «ne pas douter de son intégrité, (...) elle est totale». «Une partie du ciel m'est tombé sur la tête», a-t-il confié, martelant que «jamais, jamais, jamais» il n'avait menti au cours de cette affaire, réfutant «les caricatures que l'on fait de (lui)».

Jean-François Copé quittera ses fonctions à la tête de l'UMP le 15 juin. Une direction collégiale avec les trois anciens Premiers ministres UMP (François Fillon, Jean-Pierre Raffarin et Alain Juppé) sera mise en place, jusqu'à un congrès anticipé prévu le 12 octobre.

L'UMP vacille depuis lundi, depuis que le bras droit de Jean-François Copé, Jérôme Lavrilleux, qui fut directeur adjoint de la campagne présidentielle, a avoué l'existence d'un système de frauduleux de fausses factures avec l'agence de communication Bygmalion dont le fondateur, Bastien Millot, est un fidèle depuis 15 ans de... Copé. Jusqu'où remontera l'affaire ? Jusqu'à Sarkozy ? Car derrière ces manigances semble se cacher un système de financement illégal de sa campagne en 2012. 

Le Front national a d'ores et déjà fait le lien et remis en cause la légitimité de Nicolas Sarkozy. Selon Marine Le Pen, l'ex-président de la République «a trahi la démocratie, les règles républicaines et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • klein44 le mercredi 28 mai 2014 à 21:50

    ces personnes meritent la prison et la decheance de tous droits civiques

  • psdi le mercredi 28 mai 2014 à 20:27

    C'est là que tu te poses quand même de sérieuses questions sur le rôle de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques. Elle n'a rien vu (si un dépassement de 150 000 ou 200 000€, alors que nous en sommes à 11 millions en plus de ce qui était autorisé. Là effectivement, il y aurait du ménage à faire du coté de la Commission. C'est une honte.

  • psdi le mercredi 28 mai 2014 à 19:47

    Sans changer de sujet mais on a droit de rire : Les Européennes ont mis Boutin "sur la paille". Faut vraiment être en manque !!!!.

  • M2766070 le mercredi 28 mai 2014 à 19:38

    Mais ce qu il y a de bien avec grol end , c est qu il fout tout en l air, sauf le Fn ... quel hom!!!

  • M2766070 le mercredi 28 mai 2014 à 19:37

    psdi dis tu peux me raconter christian NUCCI, pis Cahu,pis berego, pis hernu, pis grossouvr , pis... j sais plus moi en a tellement à goch des véreu

  • M2766070 le mercredi 28 mai 2014 à 19:35

    jamais jamais jamais je n ais menti... les yeux dans les yeux... moi président...si je suis élu il n y aura jamais 1 million de chomeurs... bon j en pass en 40ans de paulityk qu est ce que j ai entendu.. y a que jeanfoutr648 qu a pas su lire, ou entendre entre les lignes ou les phrases... faut arrêter la .. ça rend sourd, aveugle ... et obtu

  • M2766070 le mercredi 28 mai 2014 à 19:22

    UMP université magouye polityk

  • M2766070 le mercredi 28 mai 2014 à 19:21

    ouais fera com emanuelli, ... reviendra plus tard, les frençais sont des vos !!! de gaulle 196....

  • frivet le mercredi 28 mai 2014 à 18:40

    Vous n'étiez au courant de rien M COPE ?? Vous vous moquez du monde, de vos sympathisants en 1er, de vos électeurs en 2e et de tous les français en 3e, car vous vous êtes placé au niveau de ceux que vous prétendiez combattre : vous ridiculisez la politique qui n'est autre que la gestion de "la cité". Au revoir Monsieur COPE, ou plutôt adieu !!!!

  • chmey671 le mercredi 28 mai 2014 à 17:30

    ... et la prison ?