Démission chez JP Morgan après une amende pour délit d'initié

le
0

LONDRES (Reuters) - Un des banquiers vedette de JP Morgan a brutalement présenté sa démission mardi, après s'être vu infliger une lourde amende par l'autorité de surveillance des marchés financiers britannique pour délit d'initié.

Ian Hannam, président monde de la branche Equity Capital Markets de JP Morgan et l'un des banquiers les plus en vue de la place londonienne, s'est vu reprocher d'avoir envoyé deux courriels contenant des informations confidentielles sur la société Heritage Oil à un client potentiel en septembre et octobre 2008.

Il a été condamné à payer une amende de 450.000 livres (540.000 euros).

L'un des deux courriers électroniques contenait des informations sur une éventuelle offre sur le groupe pétrolier.

JP Morgan a prévenu son personnel de la démission de Ian Hannam dans une note interne quelques minutes plus tard. Le banquier a annoncé son intention de faire appel de sa condamnation.

Sudip Kar-Gupta; Tangi Salaün pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant