(demi-finales) : Chili-Pérou (2-1)

le
0
(demi-finales) : Chili-Pérou (2-1)
(demi-finales) : Chili-Pérou (2-1)

Le Chili s'est qualifié lundi pour la finale de sa Copa America en s'imposant dans la douleur face à une redoutable équipe du Pérou, réduite à dix après vingt minutes de jeu. Eduardo Vargas, héros du match, a signé un doublé.

Le Chili disputera la finale de cette Copa America disputée sur ses terres. Lundi au stade Nacional de Santiago, le Chiliens se sont qualifiés pour la cinquième finale de leur histoire dans cette épreuve. Vingt-huit ans après sa dernière participation, lors de l’édition 1987 en Argentine (défaite 1-0 contre l’Uruguay). Une qualification dans la douleur du Chili, pourtant bien aidé par l’arbitre. Ce dernier a expulsé très sévèrement le Péruvien Zambrano après seulement vingt minutes de jeu suite à une intervention sur Aranguiz qui ne méritait pas une telle décision. Mais, même à onze contre dix, Alexis Sanchez et ses coéquipiers continuaient de souffrir face au surprenant Pérou, tout près d’ouvrir le score en début de match sur une tête de Farfan repoussée par le poteau (9eme). Ce sont pourtant les Chiliens qui marquaient les premiers, quelques minutes avant la pause, sur un but opportuniste d’Eduardo Vargas au second poteau.

Le doublé de Vargas

L’attaquant des QPR semblait pourtant hors-jeu pour quelques centimètres au moment de propulser, difficilement, le ballon au fond sur un centre de Sanchez qu’Aranguiz avait laissé intelligemment passer. Le carton rouge de Zambrano d’entrée, le but de Vargas en position de hors-jeu, le scénario était cruel pour le Pérou, qui parvenait pourtant à égaliser à l’heure de jeu sur un but contre son camp du malheureux Medel, pressé par Carrillo (60eme). Mais l’équipe de Claudio Pizarro avait à peine le temps de savourer. Cinq minutes plus tard, Vargas, héros de cette demi-finale, récupérait un ballon perdu par ses adversaires dans leur moitié de terrain. Il s’avançait et déclenchait une frappe croisée terrible de 25 mètres qui se logeait dans la lucarne opposée. Un but somptueux et synonyme de délivrance pour le Chili, qui connaîtra mardi son adversaire en finale. Il s’agira de l’Argentine ou du Paraguay.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant