Démence: l'hygiène de vie protectrice

le
0
Des chercheurs américains notent une baisse de la fréquence de la démence dans les pays développés.

Aujourd'hui, 44 millions de personnes dans le monde souffrent de démence, et dans sept cas sur dix la maladie d'Alzheimer en est la cause. Selon l'OMS, ce nombre déjà vertigineux pourrait tripler d'ici à 2050 sous les effets combinés de l'allongement de la durée de vie et de l'arrivée dans le grand âge de la vague des baby-boomers.

Des chercheurs américains viennent cependant de glisser une note d'optimisme dans ces sombres perspectives. Après avoir analysé cinq études récentes sur le sujet, l'équipe du Pr Eric B. Larson, directeur exécutif du Group Health Research Institute, constate dans le New England Journal of Medicine qu'une proportion non négligeable des démences semble se développer à un âge plus avancé qu'il y a vingt ans et que la durée de vie sans démence semble augmenter, l'apparition de la maladie se rapprochant du décès. Cette baisse ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant