Démarrage prudent à la Bourse de Paris

le
0
DR
DR

Le marché démarrait avec prudence après avoir engrangé 2,41% la semaine dernière, en grande partie grâce aux mesures de la Banque centrale européenne (BCE).

La séance est dépourvue de tout indicateur économique majeur tant aux Etats-Unis qu'en zone euro, si ce n'est la hausse de l'excédent commercial à 22,2 milliards d'euros en juillet en Allemagne, publié avant l'ouverture. Il en sera presque de même dans les prochains jours puisque les marchés devront se contenter principalement des chiffres de production industrielle en zone euro.

"Les mesures de soutien de la BCE et l'amélioration de la situation géopolitique occupent le devant de la scène" sur les marchés, résument les économistes chez Crédit Agricole CIB.

Le marché pourrait encore s'appuyer sur la politique monétaire de la BCE, qui a frappé fort jeudi dernier en abaissant son taux directeur et en mettant en place deux programmes de rachat d'actifs, l'un sur des titres adossés à des créances ("ABS"), l'autre sur des obligations sécurisées ("covered bonds").

"Après les décisions majeures de la BCE la semaine dernière, la balle est dorénavant dans le camp des dirigeants politiques pour assurer la relance budgétaire et les réformes structurelles visant à accroître le potentiel de croissance", notent les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

Le nouveau président de la Commission européenne "Jean-Claude Juncker doit présenter cette semaine sa nouvelle équipe et son programme d'investissement

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant