Démarrage hésitant à la Bourse de Paris

le
0
L. Grassin
L. Grassin

(lerevenu.com) - La place parisienne a ouvert en léger repli ce matin mais la tendance reste indécise alors que l'indice français a réussi à repasser dans le vert peu avant 10 heures.

Ailleurs en Europe, Londres recule de -0,3% et Francfort de -0,1% peu après l'ouverture. Les places asiatiques ont globalement clôturé en baisse, à l'image de Tokyo (-0,33%), Sydney (-0,85%) ou Séoul (-0,71%). Shanghai (+0,5%) fait exception avec Hong Kong (+0,18%).

Du côté des sociétés, JP Morgan s'est sorti du piège des subprimes en signant un accord avec les autorités américaines. Il en coûtera malgré tout la bagatelle de 13 milliards de dollars à la banque. Sur le front des résultats d'entreprises, Zodiac Aerospace a dévoilé ses résultats annuels ce matin, et Soitec ses comptes semestriels.

La couleur des indices ce soir devrait dépendre en grande partie de la batterie d'indicateurs macroéconomiques attendus aux Etats-Unis entre 14h30 et 16h00 : ventes de détail, inflation et marché immobilier ancien sont notamment au programme.

WALL STREET

Wall Street a poursuivi sa baisse hier. La veille, le marché américain avait déjà consolidé après l'avertissement de l'investisseur milliardaire Carl Icahn, qui avait prévenu d'un risque de "grosse chute" sur les marchés. Le DJIA a ainsi cédé 0,06% en clôture à 15.967 pts, alors que le Nasdaq perdait 0,44% à 3.932 pts. Le S&P 500 reculait de 0,2% à 1.788 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, le programme sera léger avec les seules minutes de la dernière réunion de la Banque d'Angleterre (10h30). Aux Etats-Unis en revanche, les investisseurs vont prendre connaissance de plusieurs statistiques d'octobre, avec les ventes de détail (14h30 : consensus +0,1% m/m), l'indice des prix à la consommation (14h30 : consensus +0,0% m/m), les ventes de logements existants (16h00 : consensus -2,9% m/m) et les stocks des entreprises de septembre (16h00 : consensus +0,3%. A 20h00, les minutes de la dernière réunion de la Fed clôtureront ce calendrier.

La parité euro / dollar atteint 1,3530 ce matin. Le baril de Brent se négocie 106,98$ et le WTI 94,14$ pour l'échéance de janvier. L'once d'or se traite 1.271$ (-0,3%).

VALEURS EN HAUSSE

* Recylex (+35,7% à 4,75 euros) : la société a enregistré une bonne nouvelle hier, les anciens salariés moins. La Cour de Cassation a rejeté le pourvoi initié par les liquidateurs de Metaleurop Nord à l'encontre l'arrêt de la Cour d'appel de Douai du 19 septembre 2012. Ce dernier avait confirmé le rejet de l'action en comblement du passif de la filiale Metaleurop Nord SAS à hauteur de 50 millions d'euros, considérant que Recylex SA n'était pas dirigeant de fait de Metaleurop Nord SAS. Cette décision permet de clore de manière définitive ce contentieux judiciaire initié en 2006 par les liquidateurs de Metaleurop Nord et de lever ainsi une incertitude majeure qui pesait sur le Groupe.

* TF1 (+7% à 14,20 euros) : la chaîne pousse un "ouf" de soulagement après la qualification de l'équipe de France de football pour la coupe du monde 2014 au Brésil, dont elle avait déjà acheté les droits. En parallèle, elle a annoncé l'ouverture de discussions avec Discovery en vue d'un exercice anticipé de l'option d'achat d'Eurosport par l'américain. "La bonne surprise de la qualification de l'Equipe de France, bien que l'impact soit peu matériel sur la valeur, et la confirmation de discussions avec Discovery pouvant réévaluer la participation de 80% dans Eurosport seront saluées par le marché", avait pronostiqué avant l'ouverture le CM-CIC Securities, qui recommande de "conserver" TF1.

* Innate Pharma (+7% à 2,90 euros) : le titre bondit, après que la société a réussi à placer 7,6 millions d'actions à des investisseurs américains de référence lors d'une opération réservée. La société a ainsi levé 20,3 millions d'euros bruts, plus que ce qu'elle avait initialement prévu. Gilbert Dupont note que ce placement américain "est positif en termes d'image" car ce marché est "particulièrement sensibilisé aux perspectives de l'immunothérapie anticancéreuse".

* Pierre et Vacances (+2% à 22,32 euros) : le titre progresse en matinée sur le marché parisien, soutenu par le relèvement de la recommandation de la SocGen de "conserver" à "achat", pour un objectif à 26 euros.

* Zodiac Aerospace (+1,4% à 120,50 euros) : le groupe a publié des résultats annuels solides, tôt ce matin, qui dépassent les attentes de la place. La société a accru, comme prévu, son dividende, et décidé de diviser par cinq le nominal de son titre, pour améliorer la liquidité de l'action en bourse. Côté perspectives, il n'a été fait mention que d'une croissance organique sur le nouvel exercice.

* LDLC (+6,5% à 14,07 euros après ses comptes), SpineGuard (+5,4% à 7,45 euros après de bonnes nouvelles sur PediGuard au Japon) et Microwave Vision (+2,9% à 9,70 euros après ses comptes) sont également bien orientés.

VALEURS EN BAISSE

* Alcatel-Lucent (-4,5% à 2,77 euros) : le titre a chuté hier soir à Wall Street, dans un volume assez conséquent. Le Finlandais Nokia ne poursuivra pas l'acquisition d'activités du groupe, croit savoir le 'Wall Street Journal', expliquant que le scandinave a évalué différentes options concernant l'équipementier télécom français. Reuters avait expliqué il y a quelques semaines que Nokia tenait des discussions internes à propos d'une éventuelle approche d'Alcatel-Lucent relative à une alliance. Le WSJ précise aujourd'hui qu'après avoir considéré les complémentarités possibles des activités IP-routing et wireless d'Alcatel avec son activité d'équipementier télécom NSN, Nokia aurait décidé finalement de ne pas poursuivre de négociations formelles à ce stade. Le journal ajoute qu'aucune réunion formelle entre Nokia et Alcatel n'a eu lieu. Le 'Wall Street Journal' cite des personnes familières des plans de Nokia.

* Gameloft (-4% à 7,89 euros) : selon nos informations, Natixis est passé à "alléger" ce matin, jugeant la valorisation "particulièrement tendue".

* Soitec (-2,6% à 1,48 euro) : le groupe, dont le chiffre d'affaires semestriel a atteint 91 millions d'euros, en baisse de 30%, subit une marge brute négative de -31,4 millions d'euros, une perte opérationnelle courante de -71,9 millions d'euros et une perte nette de -159,9 millions d'euros. Le niveau de perte opérationnelle courante ne constitue pas une surprise dans la mesure où la société avait communiqué sur ce chiffre le 21 octobre dernier. L'alourdissement du déficit net est la conséquence des frais de restructuration, d'amortissement et de dépréciation accrus. La trésorerie de la société se montait à 117 millions d'euros à fin septembre dernier. A cela s'ajoutent les liquidités soumises à restriction réservées au projet sud-africain, qui totalisent 84,8 millions d'euros. Elles deviendront disponibles dès la mise en service et la connexion au réseau de 50% des 44 MW de puissance que représente ce projet. L'entreprise iséroise pense toujours atteindre son objectif de retour à une marge opérationnelle positive pour l'exercice 2015-2016, conformément à ce qui avait été annoncé dans le programme "Soitec 2015". La marge opérationnelle de l'exercice 2013-2014 restera négative.

* Poncin Yachts, Chargeurs, Interparfums et Valeo perdent plus de 1,5%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant