Démarrage en douceur pour l'Uruguay

le
0
Démarrage en douceur pour l'Uruguay
Démarrage en douceur pour l'Uruguay

Auteurs d'une petite performance, les Uruguayens ont tout de même réussi à aller chercher la victoire pour leur entrée dans la compétition, contre la Jamaïque (1-0). Mais leurs futurs adversaires, les Argentins leur offriront une opposition bien plus relevée.

Uruguay 1-0 Jamaïque

Buts : Cristian Rodriguez (52e) pour l'Uruguay

C'était le match grand écart de la soirée, entre les Uruguayens tenants du titre et les petits poucets jamaïcains, qui participent à leur première Copa América. Et ce qui aurait dû être une formalité pour les champions en titre s'est transformée en un long moment d'ennui. L'Uruguay a logiquement pris le jeu en main dès la première période, mais sans concrétiser, et ne doit son salut qu'à une combinaison intelligente au début du deuxième acte. Un manque d'agressivité inquiétant, puisque les coéquipiers d'Edinson Cavani n'ont presque jamais été vraiment dangereux, et sont restés timides devant les buts de Duwayne Kerr, le gardien jamaïcain au gabarit de joueur des Knicks.

Des reggae boyz sans aucun rythme


On avait quitté Cavani et Rolan en forme olympique en Ligue 1, qui enquillaient les buts lors des dernières journées sans discontinuer. Nous les avons retrouvés imprécis et inefficaces, dans un stade Calvo y Bascunàn tristement vide et à la pelouse abimée. Le Parisien a bien tenté d'être dangereux, et ses courses incessantes ont fortement gêné les défenseurs jamaïcains. Mais comme l'a montrée sa frappe de végétarien des 20 mètres en milieu de première mi-temps, le Matador n'était pas dans un grand jour. L'occasion la plus dangereuse de la première mi-temps est arrivée par Cristian Rodriguez, qui dégaine la grosse frappe à la 37e minute, mais qui bute sur Kerr. Et pourtant, il y avait de la place face à des Jamaïcains brouillons et pleins de lacunes techniques. Sans cliché, les insulaires misent énormément sur leur vitesse et à la question "qu'est ce qui est jaune et qui va très vite", en plus de répondre "un citron pressé", il convient d'ajouter "et les footballeurs jamaïcains". Un manque de repères qui a sauté aux yeux au moment où Darren Mattocks s'est retrouvé seul face à Muslera en fin de première période, et que l'attaquant jamaïcain a réussi à taper à côté du ballon.

Les Casseurs Flowteurs font un foot


Le but de Cristian Rodriguez mis à part, la rencontre a été un enchainement d'actions inachevées, de phases de jeu inabouties, de frappes molles, d'attaques entamées puis abandonnées. Comme si Oscar Tabarez avait aligné 11 Casseurs Flowteurs. Sans doute désireux de…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant