Démarrage de Reyl AM sur les chapeaux de roue en 2010

le
0
(NEWSManagers.com) -

En 2009 déjà, l'encours du suisse Reyl Asset Management avait doublé à 600 millions d'euros. Sur les trois premiers mois de cette année, les actifs sous gestion ont bondi à 961 millions d'euros, grâce à l'effet de performance et à quelque 300 millions d'euros de souscriptions nettes, indique le CEO Thomas de Saint-Seine. A l'échelon du groupe, l'encours à fin mars se situait à 2,5 milliards d'euros contre 1,6 milliard au 31 décembre 2009.

Pour Reyl AM, ce gonflement est attribuable à un compte géré important (un mandat obligataire de 230 millions) ainsi qu'à un retour de l'appétit pour les actions dans le creux de la correction du premier trimestre, manifestement de la part d'investisseurs qui avaient manqué la remontée de l'an dernier. Il y a aussi un engouement indéniable pour les marchés émergents, phénomène qui a probablement encouragé le gestionnaire genevois à transformer son fonds Asian Equities en Emerging Markets Equities. Et puis l'environnement a changé avec une volatilité plus contenue, ce qui favorise les stock-pickers comme Reyl AM.

Reyl Asset Management pratique pour la plupart de ses fonds actions (marchés émergents, Europe, Etats-Unis), qui pèsent au total 295 millions d'euros, une stratégie quantitative fondamentale avec une stricte sélection de valeurs en fonction de la génération et de la croissance des flux de trésorerie ainsi que de la gestion financière des sociétés. Le modèle est repondéré toutes les 4 à 6 semaines et le taux de rotation se situe entre 20 et 30 % par mois, les portefeuilles affichant entre 250 et 350 lignes. " Le stock picking a généré 5 points de performance depuis le début de l'année pour le fonds Reyl European Equities, 7 points pour le fonds marchés émergents et 3 points pour le fonds d'actions américaines" , précise Thomas de Saint-Seine avant d'ajouter que, sur les cinq derrières années, " la stratégie a surperformé notamment en Europe dans 62 % des cas en environnement de marché haussier et dans 68 % des cas sur des marchés baissiers" .

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant