Démantèlement d'une cellule djihadiste au Maroc

le
0
    RABAT, 24 mars (Reuters) - Le Maroc a annoncé jeudi le 
démantèlement d'une cellule d'islamistes liée à la branche 
libyenne de l'organisation Etat islamique, ajoutant que certains 
des neuf hommes arrêtés préparaient des attentats dans le 
royaume.  
    Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur a précisé 
que cette cellule opérait à Marrakech, à Sidi Bennour et à 
Smara, dans le territoire du Sahara occidental. 
    Les neuf membres de cette cellule avaient pour mentor un 
autre homme originaire de Sidi Bennour, tué à Tripoli, la 
capitale libyenne, lors de l'attaque d'une prison en septembre 
2015 par des islamistes.  
    Le Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ), bras 
judiciaire des services de renseignement intérieurs marocains 
créé il y a un an, traque activement les cellules islamistes 
depuis que l'organisation Etat islamique a conquis de larges 
territoires en Irak et en Syrie en 2014 et 2015.  
    Des centaines de djihadistes originaires du Maroc, de 
Tunisie et d'Algérie sont partis combattre en Syrie. 
    Le gouvernement marocain estime que 1.500 ressortissants 
marocains combattent actuellement au sein de groupes djihadistes 
en Syrie et en Irak. Environ 220 sont revenus dans leur pays et 
ont été placés sous les verrous, et 286 ont été tués sur le 
champ de bataille. 
 
 (Aziz el Yaakoubi; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant