Démantèlement d'un réseau de cambrioleurs géorgiens à Lyon

le
1

LYON (Reuters) - Quatre ressortissants géorgiens ont été mis en examen à Lyon pour une série de 75 cambriolages, un dossier qui illustre l'augmentation exponentielle en France d'un phénomène lié aux mafias de l'Est, ont annoncé jeudi les autorités locales.

Il a fallu 18 mois d'enquête pour arrêter ces quatre hommes âgés de 27 à 36 ans soupçonnés d'être les auteurs de ces vols commis depuis septembre 2011 selon une organisation décrite comme "très professionnelle" par le procureur de Lyon.

"Il possédaient un véritable atelier de serrurerie qui leur permettait de fabriquer de fausses clés pour ouvrir les portes blindées des habitations ou des locaux commerciaux", a déclaré Marc Cimamonti.

Ce groupe est soupçonné d'appartenir à la mafia géorgienne connue sous le nom de "Voleurs de la loi", qui a la particularité de porter des tatouages en forme de rose des vents. Tous ont déjà été condamnés à de multiples reprises.

Albert Doutre, directeur départemental de la sécurité publique du Rhône, estime que cette affaire est emblématique.

"Nous connaissons une explosion des cambriolages de 30% depuis le début de l'année et c'est un vrai phénomène national", explique-t-il en décrivant des cambriolages réalisés pour un tiers par des mineurs et pour un tiers par des étrangers généralement originaires d'Europe de l'Est.

Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M608962 le jeudi 25 avr 2013 à 13:44

    condamnés à de multiples reprises .!.!.!........ pas trés efficace la justice ....rouvrir le bagne de cayenne .... besoin de cailloux concassés pour le TGV