Delta Airlines serait intéressée par Virgin Atlantic

le
0
VIRGIN ATLANTIC INTÉRESSERAIT DELTA AIRLINES ET AIR FRANCE-KLM
VIRGIN ATLANTIC INTÉRESSERAIT DELTA AIRLINES ET AIR FRANCE-KLM

par Soyoung Kim et Charmian Kok

NEW YORK/SINGAPOUR (Reuters) - Singapore Airlines a confirmé lundi avoir entamé des discussions en vue de la cession de sa participation de 49% dans la compagnie aérienne britannique Virgin Atlantic, qui intéresse Delta Airlines et Air France-KLM, selon des sources proches du dossier.

Delta, deuxième compagnie américaine en termes de chiffres d'affaires derrière United Continental Holding, convoite les créneaux d'atterrissage de Virgin Atlantic sur l'aéroport londonien de Heathrow et souhaiterait impliquer Air France-KLM dans la transaction, selon une des sources.

Delta et Air France n'ont souhaité faire aucun commentaire.

Les deux compagnies, partenaires au sein de l'alliance SkyTeam, lorgnent depuis deux ans sur la compagnie de Richard Branson, qu'il a fondée en 1984 et dont il détient encore 51% des parts, mais les discussions ont jusqu'à présent achoppé sur le prix et d'autres questions.

Singapore Airlines (SIA) a racheté 49% de Virgin en 1999 pour 600 millions de livres (738 millions d'euros), mais ses espoirs d'obtenir ainsi le droit d'ouvrir de nouvelles lignes transatlantiques au départ de Londres ne se sont jamais concrétisés.

La compagnie singapourienne a depuis lancé sa propre compagnie à bas-coût, Scoot, et développé son partenaire régional SilkAir pour concentrer ses efforts sur le marché asiatique.

CRÉNEAUX TRÈS CONVOITÉS

SIA envisage depuis 2011 de céder sa participation dans Virgin, une source bancaire ayant évalué à l'époque le prix de la cession des parts de la compagnie déficitaire entre 500 et 600 millions de dollars (384 à 460 millions d'euros).

La compagnie a confirmé lundi dans un bref communiqué avoir entamé des discussions avec de possibles acheteurs, qu'elle n'a pas nommés, précisant toutefois qu'il n'est pas sûr que celles-ci débouchent sur un accord.

Virgin est le deuxième détenteur de créneaux d'atterrissage à Heathrow après British Airways (International Consolidated Airlines Group).

Or, l'aéroport londonien, dont le gouvernement a bloqué l'expansion en 2010, opère déjà à pleine capacité. Ces créneaux d'atterrissage intéressent donc SkyTeam, devancée sur ce hub important pour la clientèle d'affaires par ses concurrents oneworld (British Airways, Iberia, American Airlines) et Star Alliance (Lufthansa, United Airlines).

"Delta doit faire face à la concurrence conjointe de British Airways et American Airlines (sur les lignes transatlantiques)", souligne George Hamlin, consultant à Fairfax, en Virginie. "British Airways est alimentée par un flux d'autres destinations - européennes comme intercontinentales - à Heathrow. Delta est donc dans une impasse."

L'Union européenne refusant qu'une compagnie européenne passe sous contrôle étranger, Delta aimerait impliquer Air France-KLM dans la transaction, a expliqué une des sources, selon laquelle la compagnie franco-néerlandaise pourrait à cette fin racheter à Richard Branson une partie de ses parts.

"Nous discutons tout le temps avec beaucoup de compagnies de différents sujets mais nous ne commentons jamais les détails de ces discussions", a dit dimanche une porte-parole de Virgin.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant