Delphine Batho de retour à l'Assemblée nationale

le
1
Delphine Batho de retour à l'Assemblée nationale
Delphine Batho de retour à l'Assemblée nationale

Delphine Batho, l'ancienne ministre de l'Ecologie, a récupéré mercredi son siège à l'Assemblée nationale, au sein du groupe socialiste, deux mois après son éviction du gouvernement. Elle avait été limogée le 2 juillet par François Hollande pour avoir contesté publiquement les coupes budgétaires que subissait son ministère.

Un ancien ministre peut récupérer son siège de député un mois après son départ du gouvernement, mais la députée des Deux-Sèvres n'a pu faire sa rentrée que mercredi en raison des vacances parlementaires.

Delphine Batho est sortie de la réunion du groupe socialiste à l'Assemblée, à laquelle le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait participé, aux côtés du président de l'Assemblée, Claude Bartolone, en lui faisant la bise. Elle n'a toutefois pas souhaité s'exprimer devant la presse. Cet après-midi, lors du débat à l'Assemblée nationale sur la Syrie, l'élue ne s'est pas levée pour applaudir Jean-Marc Ayrault à la fin de son allocution selon Rosalie Lucas, journaliste au Parisien...

Delphine Batho ne s'est pas levée pour applaudir Jean-Marc Ayrault #souvenirdu2juillet? Rosalie Lucas (@Rosalielucas) September 4, 2013

La députée des Deux-Sèvres a indiqué, le 29 août sur France Bleu Poitou, qu'elle souhaitait devenir membre de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée, en charge de la politique de l'énergie.

Le budget de la sûreté nucléaire sabré

Dans un entretien au Nouvel observateur publié cette semaine, Delphine Batho revient sur les questions budgétaires qui lui avaient valu des tensions notamment avec Matignon lorsqu'elle était ministre. L'un des bras de fer, dit-elle, portait sur le budget de la sûreté nucléaire qui était selon elle menacé et qu'elle voulait préserver.

«Il était prévu une baisse de 20 M? des crédits de l'Institut de Radioprotection et de Sûreté nucléaire (IRSN). Le sujet risquait de devenir explosif dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 4 sept 2013 à 17:57

    Ils passent par la porte et re-entrent par la fenêtre, c'est ça les nuisibles.