Delpeyrat se lance dans le saumon fumé

le
0
Le roi du foie gras espère doubler ses ventes en dix ans, et franchir le cap des 800 millions d'euros.

Delpeyrat ne cesse de remonter le courant. Moribonde il y a huit ans, la marque de foie gras de la coopérative Maïsadour, symbole de la gastronomie du Sud-Ouest, marche une fois de plus sur les plates-bandes de son grand rival, Labeyrie.

Après s'être diversifiée dans le jambon de Bayonne, le magret et le confit de canard, puis, il y a quelques mois, dans le caviar, Delpeyrat s'attaque à un marché beaucoup plus vaste et éloigné de ses terres d'origine. «La marque élargit son champ d'action vers les produits de la fête, explique son PDG, Thierry Blandinières. Après huit années passées à relancer Delpeyrat, nous souhaitons nous projeter dans l'avenir. Avec le saumon fumé, nous voulons doubler notre chiffre d'affaires d'ici à dix ans et franchir le cap des 800 millions d'euros.»

Avec le saumon fumé, Delpeyrat fait le choix d'un produit plus consensue...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant