Delpeyrat met les bouchées doubles dans le saumon fumé

le
0
la marque de foie gras de la coopérative Maïsadour rachète Viviers de France et Viviers marins, les activités françaises de traitement de poissons du norvégien Norway Seafoods.

L'offensive de l'entreprise Delpeyrat dans le saumon fumé se poursuit. Quatre mois après avoir annoncé sa diversification sur ce marché, la marque de foie gras de la coopérative Maïsadour annonce le rachat de Viviers de France et Viviers marins, les activités françaises de traitement de poissons du norvégien Norway Seafoods.

Ces actifs comprennent deux sites de production de saumon fumé (capacité de 8 000 tonnes brutes/an), de truites d'Aquitaine (3 000 tonnes par an) et de poissons blancs (4 000 tonnes par an). Ces deux usines sont installées respectivement à Castets (Landes) et Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). «Cette société emploie 230 personnes pour un chiffre d'affaires annuel de 75 millions d'euros», précise Delpeyrat, qui ne souhaite pas dévoiler le ­montant de la transac...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant