Dell: le bénéfice net plonge encore, pour le 6e trimestre consécutif

le
0
Dell: le bénéfice net plonge encore, pour le 6e trimestre consécutif
Dell: le bénéfice net plonge encore, pour le 6e trimestre consécutif

Le groupe informatique américain Dell, qui peine à faire face à la crise du marché du PC, a annoncé un plongeon de ses bénéfices pour le sixième trimestre consécutif jeudi, susceptible de servir la cause de son patron qui entend le racheter et le retirer de la Bourse.Au premier trimestre de l'exercice 2013/14 (clos début mai), le bénéfice net de Dell s'est effondré de 79% à 130 millions de dollars.Le bénéfice ajusté par action, mesure de référence à Wall Street, est ressorti à 21 cents, nettement en-dessous des 35 cents prévus en moyenne par les analystes.Le chiffre d'affaires a pourtant reculé moins que prévu, de 2% à 14,07 milliards de dollars quand le consensus était à 13,52 milliards."Nous avons pris des mesures pour améliorer notre position concurrentielle dans des secteurs d'activité clés, particulièrement dans l'informatique grand public, et cela a affecté notre rentabilité", a expliqué le directeur financier, Brian Gladden, lors d'une conférence avec des analystes.Dell, troisième fabricant mondial de PC derrière son compatriote HP et le groupe chinois Lenovo, doit composer avec un marché en grave crise, où les ventes ont encore reculé de plus de 10% sur les trois premiers mois de 2013.Il a choisi de réagir en baissant ses prix, avec l'espoir d'augmenter ses parts de marché, mais cela pèse sur ses marges.M. Gladden a aussi souligné que le groupe continuait de faire "des investissements importants" afin de soutenir sa "rentabilité à long terme".Le groupe s'est efforcé de se renforcer dans des activités autres que les PC, comme les serveurs ou les services aux entreprises, avec des acquisitions comme celle l'an dernier de l'éditeur de logiciels Quest Software pour 2,4 milliards de dollars.Le choix paraît justifié par les derniers résultats, qui montrent une hausse de 10% à 3,1 milliards de dollars du chiffre d'affaires des activités à destination des entreprises, et de 2% à...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant