Délit d'initié soupçonné en Suisse et en Allemagne

le
0

FRANCFORT (Reuters) - Des perquisitions ont été opérées mardi dans une cinquantaine de domiciles et de bureaux en Allemagne et en Suisse dans le cadre d'une enquête touchant à des soupçons de délit d'initié, a fait savoir mardi la police du Bade-Wurtemberg.

La police a saisi des documents, des téléphones mobiles, des ordinateurs et des matériels de stockage en Suisse et dans huit Länder allemands, et surtout en Hesse où se trouve la capitale financière Francfort.

Les autorités soupçonnent 23 individus âgés de 32 à 64 ans de délits d'initié perpétrés avant des OPA. Elles n'ont pas divulgué les noms des personnes ou des sociétés impliquées.

"On ne sait pas encore qui a transmis les informations sur de futures OPA à ce groupe de personnes", expliquent les services de police du Bade-Wurtemberg dans un communiqué.

Quelque 150 policiers ont procédé aux perquisitions, assistés de 20 experts de la Bafin, l'organisme de tutelle des marchés financiers allemands, et de huit procureurs, est-il précisé dans le communiqué.

Le parquet de Stuttgart avait ouvert une procédure contre certaines de ces personnes en 2008 mais l'affaire avait été classée sans suite faute de preuves, a dit encore la police.

(Christoph Steitz, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant