Délinquance : Valls dénonce une «tromperie» sur une hausse des chiffres

le
2
Délinquance : Valls dénonce une «tromperie» sur une hausse des chiffres
Délinquance : Valls dénonce une «tromperie» sur une hausse des chiffres

Le ton monte entre Manuel Valls et «le Figaro». Les chiffres de la délinquance sont en augmentation, des violences contre les personnes aux cambriolages, affirme ce mardi le quotidien national, citant un «nouveau tableau de bord de Manuel Valls». «Tromperie», rétorque le ministre de l'Intérieur qui a immédiatement contesté la validité de ces statistiques dans un communiqué.

Selon «le Figaro», le «baromètre Valls», «nouvel outil d'analyse» du ministère que le journal dit s'être procuré, révèle une hausse d'août 2012, peu après l'arrivée de la gauche au pouvoir, à juillet 2013,des atteintes à l'intégrité physique (+ 2,9 %) et aux biens (+ 3,5 %). Les violences sexuelles (+ 10,4 %) et les cambriolages (+ 9,3 %) explosent particulièrement, d'après ces «nouveaux indicateurs d'activité des forces de l'ordre». De la même manière, les infractions économiques et financières grimpent de 5,9 %, affirme le quotidien. La «grande criminalité», qui comprend les règlements de comptes, les attentats à l'explosif contre des biens privés ou encore les vols à main armée contre des commerces, monte de 5,2 %.

«Une nouvelle fois, les éléments rapportés par Le Figaro dans son édition de ce jour méconnaissent les avertissements et les règles méthodologiques rappelées par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP)», proteste le ministère de l'Intérieur. Selon lui, il est «désormais établi que les pratiques de nettoyage statistique qui avaient cours jusqu'en 2012 sont de nature à fausser fortement la base de comparaison». «On ne peut que regretter la publication sélective, tronquée et biaisée d'éléments statistiques, qui ne rend pas service au débat public relatif aux questions de sécurité», insiste la Place Beauvau.

Depuis l'arrivée de Manuel Valls à l'Intérieur, ces échanges sont récurrents. Le ministre a plusieurs fois contesté les chiffres publiés par Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4760237 le mardi 10 sept 2013 à 09:37

    Et encore, les chiffres ne prennent pas en compte les fils de Touraine et Fabius, le Cahuzac et les autres membres du gouvernement ou du PS (Ayrault, Désir...)

  • vigouret le mardi 10 sept 2013 à 08:56

    Il a voulu changer de thermomètre... mais accuse les autres de tricherie !