Délinquance : près de 700.000 victimes de moins par an

le
0
VIDÉO - Le niveau de délinquance générale a diminué par rapport aux années Jospin. La hausse des cambriolages d'habitations demeure le «point noir» de ce bilan.

Claude Guéant n'a pas renoncé mardi à présenter un chiffre unique pour résumer son bilan à l'Intérieur et donc celui de Nicolas Sarkozy. Pour la neuvième année consécutive, la délinquance générale baisse en France. Certes de peu: 12.000 faits en moins en 2011, par rapport à 2010. Comme si la machine à produire du résultat avait atteint ses limites. Mais une baisse tout de même. Ce chiffre unique est mis en avant depuis 1972. Certes imparfait, il a au moins le mérite d'illustrer une évolution sur le long terme. Au reste, le ministre ne voulait pas être accusé, s'il l'avait occulté, d'avoir «cassé le thermomètre».

Bilan contre bilan

Pa rapport à 2002, le niveau de délinquance aujourd'hui correspond à près de 700.000 victimes de moins par an. Or, dans le même temps, la population française à augmenté de 3,2 millions d'habitants. Mardi, Claude Guéant a tenu à rappeler que sous Lionel Jospin, «entre 1997 et 2002, la délinquance générale avait augment

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant