Delhommais - Alstom : l'erreur de nos élites

le
2
Les coups de menton de François Hollande et du gouvernement pour empêcher à tout prix la fermeture du site d'Alstom à Belfort servent-ils à quelque chose ?
Les coups de menton de François Hollande et du gouvernement pour empêcher à tout prix la fermeture du site d'Alstom à Belfort servent-ils à quelque chose ?

Les coups de menton de François Hollande et du gouvernement pour empêcher à tout prix la fermeture du site d'Alstom à Belfort, comme l'emballement politico-médiatique autour de ce qui est devenu une affaire d'État, illustrent de façon emblématique et inquiétante, à quelques mois de l'élection présidentielle, la méconnaissance totale de nos « élites » du fonctionnement même du marché du travail. Comme le rappellent les économistes Pierre Cahuc et André Zylberberg dans leur essai Les Ennemis de l'emploi, 2,4 millions d'emplois disparaissent en moyenne annuellement en France, soit 10 000 par jour ouvrable. L'horreur absolue, sauf qu'il se crée aussi environ en moyenne 10 000 emplois par jour ouvrable.

Ces chiffres astronomiques de créations et de destructions de poste donnent le vertige, mais surtout une vision plus juste de la réalité du marché de l'emploi que celle, partielle et déformée car passionnée, qu'en propose l'affaire Alstom. Depuis des décennies, et ceci vaut dans tous les pays industrialisés, environ 15 % des emplois sont détruits chaque année mais aussi chaque année environ 15 % d'emplois nouveaux apparaissent, ce que Cahuc et Zylberberg appellent « la loi des 15 % ». L'ampleur de ces flux de créations et de destructions permanentes et simultanées d'emploi, conformes au processus « de destruction créatrice » décrit par l'économiste Joseph Schumpeter, devrait inciter nos dirigeants politiques...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tchazard il y a 3 mois

    la seule industrie qui prospere avec l 'euro et l 'UE , c'est l 'allemagne , le reste france, italie et espagne sont moribondes , pourquoi ? l 'euro est taillé pour l 'allemagne . point barre

  • jmlhomme il y a 3 mois

    Voilà un bon article. La difference est la qualité de long terme de ces emplois