Delanoë proteste contre les arrêtés anti-mendicité à Paris

le
0

PARIS (Reuters) - Des arrêtés anti-mendicité pris par le préfet de police dans trois arrondissements de Paris ont été critiqués lundi par le maire socialiste Bertrand Delanoë, qui déplore qu'ils visent la population roumaine et les juge inutiles.

Ces arrêtés concernent les Ier, VIIIe et IXe arrondissement, ceux des grands magasins, des Champs-Elysées, de la Tour Eiffel et des principales zones touristiques, et exposent les mendiants à des amendes.

"Vouloir combattre la pauvreté par l'amende et la répression est choquant au moment même où l'Etat ne remplit ses obligations ni en termes de mise à l'abri des mineurs isolés, ni en matière d'hébergement d'urgence", écrit Bertrand Delanoë dans un communiqué.

Il estime que la police établit une priorité fausse avec la mendicité alors que les cambriolages et les trafics sont en hausse.

Dans un contexte de recrudescence de la pauvreté et alors que le nombre de personnes sans abri visant en France est estimé à plus de 100.000, les arrêtés anti-mendicité se multiplient en France, notamment en région parisienne, mais aussi dans des grandes villes en région, comme récemment Marseille.

Thierry Lévêque, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant