Délais d'attente : les ophtalmos râlent aussi

le
0
Le syndicat de la profession lance une campagne d'affichage pour expliquer aux patients les raisons de l'engorgement des consultations, qu'il attribue au manque de réactivité du gouvernement.

Avec des délais allant parfois jusqu'à 6 mois, voire un an, prendre un rendez-vous chez un ophtalmologiste est devenu pour certains patients un véritable parcours du combattant. Et ils ne pas les seuls que la situation excède, à en croire la campagne d'affichage lancée par le Syndicat national des ophtalmologistes de France (Snof), syndicat unique de cette profession.


Au moyen d'affiches humoristiques à accrocher dans leurs cabinets (ci-contre), les ophtalomologistes présenteront, dès la semaine prochaine, leurs revendications pour remédier à cette situation de crise. Le Snof propose deux solutions: des délégations de tâches aux orthoptistes au sein des cabinets d'ophtalmologie, ce qui premettrait d'accueillir 30% de patients supplémentaires, et le doublement du quota d'internes formés.

Selon un sondage Ifop paru en novembre, 58% des Français disent avoir renoncé à aller voir un médecin spécialiste parce que le délai était trop long pour obtenir un rend

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant