Delage : «L'exaspération dans la police est légitime»

le
0
INTERVIEW - Le secrétaire général du syndicat de gradés et gardiens Alliance, Jean-Claude Delage, expose les motifs de la colère qui monte. Et espère la fin de la diminution des effectifs et réclame un Grenelle de la sécurité.

Le Figaro. - Depuis la mise en examen d'un agent pour homicide volontaire dans l'affaire de Noisy-le-Sec, la grogne policière n'est pas retombée. Les syndicats semblent même dépassés par la base?

Jean-Claude Delage. - L'exaspération des collègues est légitime. Elle monte de toutes parts. Le syndicat Unité-Police SGP-FO soutient des mouvements ce jeudi à Paris. D'autres villes comme Lyon ou Toulouse accueilleront des rassemblements. Alliance, de son côté, a lancé un mot d'ordre pour vendredi. Nous réclamons du concret. Et d'abord, la présomption de légitime défense pour les policiers en service qui ne doivent pas avoir leur salaire suspendu dès lors qu'ils sont, comme dans l'affaire de Noisy-le-Sec, placés sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer leur activité.

Cependant, cette notion de légitime défense accordée presque par principe ne fait pas l'unanimité...

Il s'agit d'une simple présomption, qui d'ailleurs ne suscite aucune controverse lors

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant