Délabrement de la SNCF : L'Etat coupable ?

le
2

Surendetté, le système ferroviaire français est à bout de souffle. Face à des élus grisés par les retombées électorales des lignes à grande vitesse, aucun gouvernement n'a été capable d'enrayer la dérive des dépenses. Les explications de Julie de la Brosse, journaliste à L'Express. Ecorama du 31 mai 2016 présenté par David Jacquot, sur Boursorama.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Alananas le mardi 31 mai 2016 à 17:33

    Les dix jours de grève de la cgt, sud, et leurs affidés ont déjà coûté 160 millions d euros. Un seul remède: la privatisation.

  • calippe3 le mardi 31 mai 2016 à 14:22

    coupable de laisser faire des grèves à répétition bien avant les grandes lignes rapides ça n'allait pasc'est à privatiser .....