Déjeuner avec Fillon : Jean-Pierre Jouyet savait-il qu'il était enregistré ?

le
0
Déjeuner avec Fillon : Jean-Pierre Jouyet savait-il qu'il était enregistré ?
Déjeuner avec Fillon : Jean-Pierre Jouyet savait-il qu'il était enregistré ?

C'est le nouvel axe de défense de Jean-Pierre Jouyet, dans la tourmente depuis qu'il a donné des versions contradictoires pour justifier qu'il ait raconté son déjeuner du 24 juin avec François Fillon à deux journalistes du Monde.

Selon le Journal du Dimanche, le secrétaire général de l'Elysée aurait affirmé à sa hiérarchie qu'il «ne savait pas qu'il avait été enregistré», en tout cas «pas pendant la discussion sur le déjeuner».

Lors de sa rencontre avec Gérard Davet et Fabrice Lhomme, pour les besoins de leur livre Sarko s'est tuer (*), le samedi 20 septembre alors que les Parisiens se pressent à l'Elysée pour les journées du Patrimoine, les journalistes du Monde ont enregistré Jouyet avec leurs téléphones portables. A son insu ? Pendant une partie seulement de l'entretien de 52 minutes ? C'était, vendredi, l'un des arguments de la défense de François Fillon,  insinuant «qu'ils avaient forcément enregistré Jouyet à son insu». Cette audience de référé (procédure d'urgence) était destinée, pour l'ancien Premier ministre, dont la cote de popularité s'assombrit, et son conseil Jean-Pierre Versini-Campichi, à obtenir l'enregistrement des journalistes, ou, à défaut, que le tribunal puisse transcrire les passages concernant Fillon. Le revirement de Jouyet, qui a tenu trois versions différentes depuis le 8 novembre, est «la preuve évidente» que le secrétaire général de l'Elysée «s'est fait piéger» par les journalistes, a estimé Me Versini-Campinchi.

Face à ce front de circonstance, Christophe Bigot, l'avocat de Stock, a défendu que «l'enregistrement a été fait avec l'assentiment de monsieur Jouyet; il a même été prévenu de la publication du livre». 

Le président du tribunal de grande instance de Paris Jean-Michel Hayat devrait rendre sa décision jeudi. Deux jours plus tôt, soit mardi, Jean-Pierre Jouyet aura alors reçu trois citations directes en diffamation devant le tribunal ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant