Degroof Petercam veut développer ses activités de gestion de fortune

le
0

(NEWSManagers.com) - Pour François Wohrer, le patron de la banque Degroof Petercam en France, la gestion de fortune fait partie des priorités de la nouvelle structure ." Nous sommes déjà parmi les leaders européens indépendants de la banque privée. Dans cette perspective, nous souhaitons nous développer davantage sur le marché français avec une offre différenciante qui s'appuie notamment sur nos différentes expertises et notre présence déjà très forte en Europe continentale" , souligne à NewsManagers François Wohrer, également responsable de la banque privée, et qui rappelle que le groupe est présent avec un statut bancaire en Belgique, au Luxembourg, en Suisse,en Espagne et en France.Pour arriver à ses fins, François Wohrer privilégie la croissance organique avec des équipes d'experts très affûtés, 14 banquiers privés ou Family officers, 3 ingénieurs patrimoniaux et 5 gérants de portefeuille, sans négliger pour autant la recherche d'acquisitions ciblées. Degroof Petercam dispose de plusieurs bureaux en France. Outre Paris, Lille, Toulouse et surtout Lyon où François Wohrer prévoit d'installer une antenne. " Nous avons un bureau à Lyon avec une équipe de corporate finance mais nous comptons mettre en place une équipe dédiée à la gestion de fortune courant 2017" , précise François Wohrer." Nous n'avons pas d'autre projet de développement en province à court terme" , ajoute François Wohrer qui n'exclut pas toutefois de faire de la croissance externe. " On ne s'interdit rien. Nous pouvons nous développer avec nos propres forces mais une acquisition est tout à fait envisageable si elle a du sens dans notre stratégie et en terme de culture d'entreprise" , indique François Wohrer.

En attendant, la société estime disposer de tous les leviers pour répondre aux besoins d'une clientèle composée notamment d'entrepreneurs, compte tenu des liens étroits tissés avec la banque d'affaires. " Nous faisons de la haute couture avec un esprit boutique. Et le degré de technicité que nous pouvons apporter est très élevé" , relève Lionel Saint Georges Chaumet, responsable du family office. Basé exclusivement sur la facturation d'honoraires, le mode de rémunération du family office garantit l'indépendance nécessaire aux réflexions à mener sur le pilotage des actifs privés et professionnels de chaque client, ajoute le responsable.Il faut dire aussi que le family office n'est pas accessible à tous. Pour y prétendre, il faut afficher un patrimoine global de l'ordre de 15 millions d'euros dont environ 3 à 5 millions d'actifs financiers. Le ticket d'entrée tombe à 1 million d'euros pour la clientèle de gestion de fortune et à 300.000 euros pour la clientèle de banque privée. Et pas de fonds dédié à moins de 8 millions d'euros.Il vaut la peine dans ces conditions de garder ses clients. Un an après la fusion entre Degroof et Petercam, François Wohrer assure que la transition s'est très bien passée, avec un minimum de départs. Le changement dans la continuité...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant