"Dégoût" de Jack Lang, visé par une lettre de Montebourg

le
1

PARIS (Reuters) - Le député PS du Pas-de-Calais Jack Lang a fait part de son "dégoût" vendredi après sa mise en cause dans une lettre de son collègue Arnaud Montebourg évoquant des soupçons de financement occulte de la fédération socialiste du Pas-de-Calais.

Dans une missive adressée fin novembre à la première secrétaire du PS, Martine Aubry, le député de Saône-et-Loire évoque Jack Lang, comme le montre un extrait publié vendredi dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.

Arnaud Montebourg y évoque un système de corruption bénéficiant de "complicités" au plan national, ajoutant: "(...) et dont la présence de Jack Lang dans ce département n'est qu'un des tristes symptômes".

L'ancien ministre de l'Education nationale et de la Culture a vivement réagi dans un communiqué.

"Je découvre avec dégoût les extraits d'une lettre d'Arnaud Montebourg reproduite par Le Parisien. Je ne suis évidemment ni de près ni de loin lié au fait rapporté sur le Pas-de-Calais par le député de Saône-et-Loire", écrit-il.

"Je ne suis en rien concerné par les diatribes et les appréciations à l'emporte-pièce proférées par Arnaud Montebourg", ajoute Jack Lang.

S'estimant diffamé, l'ancien ministre dit envisager des poursuites judiciaires.

Martine Aubry a annoncé jeudi la création d'une commission d'enquête sur le financement et le fonctionnement de la fédération du Pas-de-Calais du PS après des soupçons de corruption visant plusieurs élus.

Elizabeth Pineau, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mourgue1 le vendredi 9 déc 2011 à 16:37

    c’est trés chaud à présent ils s’attaquent en justice entre eux au PS !cela promet !