Défiscaliser avec les dons caritatifs

le
0

Il est possible d'obtenir une réduction de son impôt sur le revenu grâce aux dons effectués aux associations et organismes caritatifs ou d'intérêt général. Le point sur ce dispositif.

Les dons concernés

Pour bénéficier d'une défiscalisation, il est avant tout nécessaire d'effectuer son don d'une manière précise. Il peut s'agir d'un versement direct, de l'abandon de revenus tels que des droits d'auteur. On peut aussi faire valoir des frais engagés pour une association, dans le cadre de son activité bénévole, et non remboursés par l'association.

Dans tous les cas de figure, il est obligatoire de conserver un reçu fiscal.

Quels organismes ?

Pour donner droit à une réduction d'impôt, l'organisme auquel est adressé le don doit répondre à trois impératifs : ne pas fonctionner pour un nombre limité de personnes, agir dans un but non lucratif et disposer d'un objet social et d'une gestion désintéressée.

Ainsi, les associations ou organismes d'intérêt général ?uvrant dans les secteurs de l'éducation, des sciences, du social, de l'humanitaire, de l'environnement, de la culture ou du sport sont éligibles. Les dons aux fonds de dotation, fondations du patrimoine ou fondations reconnues d'utilité publique donnent également droit à une défiscalisation.

Quel montant ?

Pour les ?uvres d'intérêt général ou d'utilité publique, 66 % des dons peuvent être déduits de l'impôt dans la limite de 20 % du revenu imposable. Pour les versements aux organismes d'aide aux personnes en difficulté, le taux atteint 75 % dans la limite de 521 € pour les revenus 2012.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant