Défilés homme: le costume, trois pièces chez Dior, décontracté chez Kenzo

le
0
Dior Francois Guillot/AFP
Dior Francois Guillot/AFP

(AFP) - Dior et Kenzo se sont penchés sur un incontournable de la garde-robe masculine, samedi dans les défilés parisiens: le costume, dont ils ont livré des interprétations différentes, avec des trois pièces chez l'un, et un style décontracté chez l'autre.

Les porte-bonheur de Dior -

"C'est ma collection la plus + Monsieur Dior + à ce jour", a expliqué à l'AFP Kris Van Assche, qui est depuis 7 ans à la tête de la création de Dior homme. Il s'est plongé dans les archives, a observé des photos du fondateur de la maison. Sur l'une d'elles, on le voit avec du muguet, l'un de ses nombreux porte-bonheur. Cette fleur est présente dès le premier look, brodée sur la poche de la veste. On la retrouvera sur une cravate, sur un pull, sur les rayures tennis d'un costume. Un autre "grigri" de Monsieur Dior, l'étoile, est très présente dans la collection.

Kris Van Assche "remet en avant" le costume trois pièces, qui était "quelque chose d'un peu démodé". Le créateur l'a voulu "très institutionnel avec des volumes très mode". Le pantalon est court, au-dessus de la cheville et près du corps. Il y a beaucoup de rayures tennis dans cette collection, mais différentes d'un look à l'autre.

Le créateur donne de la modernité au costume, qui peut se porter avec un duffle-coat en denim. Kris Van Assche propose aussi un gilet de costume dans ce tissu. Un gilet kaki au style militaire se porte sur la veste.

Parmi les invités, Karl Lagerfeld a salué "une collection moderne et classique". "Je me vois très bien dedans, même si ce n'est pas forcément fait pour les gens de mon âge", a ajouté le couturier de Chanel.

Kenzo mixe les styles -

Le duo de Kenzo, Humberto Leon et Carol Lim, avait privilégié le streetwear depuis quelques saisons. Cette fois, les créateurs mixent les styles et rendent les classiques du vestiaire masculin plus "cool" ou décontractés grâce à des éléments casuals.

Ainsi, une veste de costume se ferme grâce à un zip. D'autres vestes se portent sous un pull à capuche, ou sous un blouson court, de préférence mauve pour égayer le costume gris. Les pantalons, eux, se portent taille haute, près du corps, et avec des pulls courts, certains à capuche. Un pantalon de costume a une poche sur le côté, à la manière du treillis.

Cela ne serait pas Kenzo s'il n'y avait pas d'imprimé. Les stylistes ont dessiné des paysages de montagne, avec neige et sapins, en blanc, mauve et bleu, sur manteaux, pulls etc. La collection est dominée par le marron et le gris, mais du mauve et du jaune citron "boostent" l'ensemble.

Sans oublier les chaussures, inratables dans cette collection, car elles sont énormes, avec de grosses semelles. Les créateurs parlent de "bottes de sécurité". Elles semblent bien lourdes aux pieds des frêles mannequins.

Les défilés homme se poursuivent samedi avec les Français Hermès et AMI.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant