Défilé du 14 juillet : une parade sous le signe de l'engagement

le , mis à jour à 08:45
0
Défilé du 14 juillet : une parade sous le signe de l'engagement
Défilé du 14 juillet : une parade sous le signe de l'engagement

C'est le point d'orgue des cérémonies autour de la Fête nationale. Au cœur de la capitale, une parade millimétrée, au nombre de pas/minute près. L'occasion d'adresser un message aux Français aussi. Cette année, « l'engagement » sera le thème central du défilé, le dernier du quinquennat de François Hollande. Un mot pour saluer la démarche de ceux qui ont rejoint les rangs des trois armées — terre, air et marine —, alors que 2016 marque le vingtième anniversaire de leur professionnalisation.

 

Ce terme (l'engagement) entend rendre hommage aux efforts et aux sacrifices des militaires engagés dans la lutte contre le terrorisme, à l'étranger mais aussi en France. L'Elysée a d'ailleurs annoncé hier la création d'une médaille en hommage aux victimes du terrorisme. L'engagement, c'est aussi l'investissement de toutes les forces de sécurité intérieures, des douanes ou encore de l'administration pénitentiaire, qui descendront les Champs-Elysées aujourd'hui sous les yeux du président.

 

Les forces en présence

Avions. 55 appareils : 47 de l'armée de l'air dont 1 belge, 6 de la marine, 2 de la sécurité civile.

Hélicoptères. 30 appareils  : 16 de l'aviation légère de l'armée de terre, 5 de l'armée de l'air, 4 de la marine, 3 de la gendarmerie, 1 de la sécurité civile et 1 avion ravitailleur américain KC130J de l'US Air Force.

Troupes à pied. 3 239 hommes et femmes, 36 chiens.

Troupes montées. 236 chevaux.

Troupes motorisées. 212 véhicules dont 62 motos.

 

 

« Le défilé renvoie à ce qu'est un Etat, à ses corps régaliens comme la police, la justice, et évidemment l'armée. Ce n'est pas seulement le défilé des armées, c'est le défilé de la nation », souligne-t-on dans l'entourage de Jean-Yves le Drian, ministre de la Défense. Et, comme chaque année depuis la création de ce défilé en 1880, nombreux seront les Parisiens et les Français qui auront les yeux braqués sur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant