Déficits : Sarkozy met le PS au pied du mur

le
0
François Fillon s'est dit favorable à la tenue du Congrès à l'automne malgré un rapport de forces parlementaire défavorable.

Fin du premier acte. Le Parlement a adopté mercredi la fameuse «règle d'or» qui prévoit d'inscrire dans la Constitution l'obligation d'un retour à l'équilibre budgétaire. Un vote in extremis, le dernier jour de la session parlementaire extraordinaire, après plusieurs semaines de tractations entre l'Assemblée et le Sénat, sous l'égide de Matignon. «Il y a eu des débats difficiles, a reconnu mercredi François Fillon devant les parlementaires de la majorité. Nous avons trouvé un accord (...) afin de marquer notre volonté de sortir du laxisme budgétaire qui a longtemps imprégné le pays.»

Le 7 juillet, Nicolas Sarkozy avait demandé à François Fillon d'accélérer le tempo. Le chef de l'État tenait absolument à ce que ce vote ait lieu avant l'été. Si les deux chambres n'avaient pas trouvé d'accord pour adopter le texte dans les mêmes termes, le vote définitif aurait été repoussé à l'automne, après le renouvellement partiel du Sénat. Un risque, alor

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant