Déficits : l'Allemagne ne s'inquiète pas mais s'étonne

le
0
Berlin estime que les réformes structurelles sont incontournables à terme pour la France.

Officiellement, Berlin estime que Paris «partage l'objectif commun» visant à faire reculer la dette et que la France fera les efforts nécessaires pour l'atteindre. À Berlin, on affirme ne pas s'inquiéter des déclarations d'Harlem Désir, selon lesquelles il ne faut pas faire du respect des 3 % en 2013 un tabou. «Le Pacte budgétaire laisse une marge de man½uvre sur les déficits au cas où un pays serait frappé par un choc conjoncturel et un ralentissement de la croissance», concède cependant un responsable du gouvernement allemand. Si les efforts français se révèlent insuffisants pour remplir les objectifs fixés par le Pacte budgétaire, ce sera à la Commission européenne de juger si l'approche de la France était réaliste selon des critères objectifs très précis, prévient-on à Berlin.

Le gouvernement allemand se félicite que la France s'astreigne enfin à une plus grande discipline budgétaire. Pour Berlin, la France et l'Allemagne ont une responsabilité

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant