Déficits : interrogations sur un Congrès avant l'été

le
0
L'exécutif voudrait faire adopter la révision constitutionnelle avant les élections sénatoriales de septembre, où la gauche espère conquérir la majorité.

Y aura-t-il ou non une réunion du Congrès à Versailles avant l'été, pour inscrire dans la Constitution la «règle d'or» organisant l'équilibre des finances publiques? Nicolas Sarkozy, favorable à cette réforme inspirée des institutions allemandes, voudrait aller vite.

Lundi, un ministre croyait même savoir que députés et sénateurs seraient convoqués «d'ici à cet été» expliquant: «L'Élysée a demandé au gouvernement de travailler à la préparation d'un Congrès d'ici à cet été. La date pourrait être arrêtée en fin de semaine.» Mais l'approbation d'une telle réforme ne va pas de soi.

L'exécutif voudrait faire adopter la révision constitutionnelle avant les élections sénatoriales de septembre, où la gauche espère conquérir la majorité. Pourquoi? Parce qu'une réforme constitutionnelle, avant même la convocation du Congrès où une majorité des trois cinquièmes est requise, doit d'abord être adoptée dans les mêmes termes par l'Assemblée natio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant