Déficits : Fillon appelle à «l'intérêt général»

le
0
Devant l'UMP, le premier ministre a sonné la charge contre le programme du PS qui ignore «les contraintes financières».

Répartis autour des tables rondes, ministres et dirigeants de l'UMP finissent leur café en attendant le signal. Ils ont été convoqués tôt au Parc Chanot par Jean-François Copé pour faire une entrée groupée dans le grand hall, à 10 heures tapantes, devant les militants. C'est seulement le début de la séquence finale du campus de Marseille, l'université d'été de l'UMP que le patron du parti présidentiel a dédiée, sur demande expresse de Nicolas Sarkozy, au «rassemblement» et à la «mobilisation».

La suite, c'est «haro sur les socialistes !». François Fillon joue le jeu. Le premier ministre se chauffe en répétant mot à mot ce qu'il avait déjà dit en novembre 2010 dans son discours de politique générale sur le programme du PS, écrit «comme si la France disposait d'un trésor caché qu'il suffisait de débusquer pour remettre ses finances publiques à flot et satisfaire toutes les requêtes sociales». «Tout parti et tout programme ignorant les contrai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant