Déficits : Bruxelles exige des efforts de Paris après le délai accordé

le
15
Déficits : Bruxelles exige des efforts de Paris après le délai accordé
Déficits : Bruxelles exige des efforts de Paris après le délai accordé

Qu'on ne s'y trompe pas : ce n'est pas un blanc-seing mais bien un sursis que la Commission européenne a donné hier à la France en lui accordant deux ans de plus pour ramener le déficit à 3% du PIB. Et comme dans tout sursis, Paris est tenu de ne pas «relâcher ses efforts», a mis en garde ce samedi le Français Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE).

«Si l'effort s'attenue, ce délai n'aura servi à rien»

«Ce qui compte pour la BCE, c'est la crédibilité», a-t-il déclaré sur France Inter, interrogé sur l'utilité de la décision de la Commission européenne vendredi d'accorder deux ans à Paris, jusqu'à 2015, pour ramener son déficit sous la barre des 3%. «Si ces deux ans de plus accordés (...) permettent de crédibiliser la trajectoire de baisse des déficits, à ce moment là, pourquoi pas ? Mais si au contraire, ces deux ans de plus donnent l'impression qu'il n'y a plus de limite, que les objectifs ne sont plus là et que l'effort s'attenue, à ce moment là, cela n'aurait pas servi à grand chose», a déclaré Benoît Coeuré.

Plus généralement, il a mis en garde contre un risque de «relâchement» généralisé en raison de la lenteur avec laquelle les pays européens agissent et mettent en place des institutions. Il existe un risque «que les efforts qui ont été faits jusqu'à maintenant, non seulement se relâchent, mais même qu'on reviennent sur certains acquis depuis ces derniers mois, notamment en terme de désendettement», selon lui.

Un avertissement reçu par le gouvernement : «Il n'est pas question de relâcher en quoi que ce soit l'effort de réduction des dépenses», a déclaré samedi matin Pierre Moscovici. Mais «il n'y aura pas de surajustement structurel, pas de plan d'austérité, pas d'objectif impérieux de satisfaire à un chiffre», a-t-il prévenu. «Nous sommes en train d'inventer un nouveau chemin entre réduction des déficits et croissance, cela nous...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aboulra le dimanche 5 mai 2013 à 10:26

    Bravo FH encore 2 ans à glander LOL !!!

  • M9035148 le dimanche 5 mai 2013 à 08:57

    Des efforts de la France ???? Cela fait 1 an qu'Hollandouille ne fait rien.

  • MIKE3000 le dimanche 5 mai 2013 à 08:55

    diminuons le déficit en commançant par signer cette pétition : http://www.petitionduweb.com/Petition_soutien_a_la_plainte_de_m_xavier_kemlin-1000626.html

  • lopez69 le samedi 4 mai 2013 à 20:26

    Plus besoin d'un gouvernement le diktat de Bruxelles avec ses technocrates devrait suffire. Mais qu’apporte l'Europe à part des politiques de tous bords à la solde des banksters & bientôt la loi d'airain pour tous!

  • jerepond le samedi 4 mai 2013 à 18:24

    Les investissements américains en France ont augmenté de 5% en 2012, la meilleure performance enregistrée depuis les cinq dernières années.

  • Al2175 le samedi 4 mai 2013 à 18:11

    pas si debile ses profiteurs, république bananiere rien n'a change

  • fbordach le samedi 4 mai 2013 à 16:00

    Effort n'est pas dans le dictionnaire socialiste...

  • pierry5 le samedi 4 mai 2013 à 15:52

    Un pays ouvert sur l'économie mondiale, comme s'est le cas actuellement dans la plupart des pays, ne peut augmenter les intérêts comme il veut. C'est le marché qui décide et les intérêts ont tendance à monter en cas de surchauffe. C'est d'ailleurs l'inverse qui se passe, comme l'activité est à plat et la BCE a diminué le taux pour essayer de relancer la machine.

  • zwang12 le samedi 4 mai 2013 à 14:45

    Pour réduire le déficit, il faut augmenter les taux d'intérêts qui ont un effet dissuasif contre les endettements. Si l'on réduit le taux d'intérêt à un niveau inférieur à l'inflation, ce sera une aubaine de s'endetter.

  • M6744133 le samedi 4 mai 2013 à 14:34

    A Bruxelles c'est Pareil mais en PIRE ! leurs indemnités de Fonct et primes et autres avantages sont scandaleux, pas d'impôt sur les Revenus ... une Honte ! achat de véhicules détaxés et réduction du prix etc, etc.. Voilà comme en France où passe nos Impots ! ne parmant pas des débauches du social pour Tous les ROMs et autres populations AFN et Sub saharienne ! que du GACHIS en millirds d'E.