Déficit : Valls dévoile ses pistes pour trouver 50 milliards d'économies

le
19
Déficit : Valls dévoile ses pistes pour trouver 50 milliards d'économies
Déficit : Valls dévoile ses pistes pour trouver 50 milliards d'économies

Marquer le coup par un exercice solennel et inédit. Ce mercredi, à l'issue du Conseil des ministres, Manuel Valls a remplacé le porte-parole du gouvernement afin de détailler lui-même, face à la presse, les grandes lignes du fameux plan d'économie de 50 Mds d'? à réaliser d'ici 2017. Une sacrée cure d'amaigrissement, bien que Manuel Valls s'en défende - «Il ne s'agit pas de mesures d'austérité», a-t-il assuré, peu après lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée. «La France est à un moment de vérité. L'enjeu est de redresser notre pays en matière de compétitivité et d'emploi», a-t-il insisté mercredi soir sur France 2.

Reste que 21 Mds d'? seront économisés sur la protection sociale. De son côté, l'Etat va devoir trouver 18 Mds d'?. Le reste, soit 11 Mds d'?, sera à la charge des collectivités. «Cet effort, il sera juste, il sera réparti», a promis le chef du gouvernement.

«Réduire les déficits, c'est retrouver des marges de manoeuvre pour investir, c'est donc être à l'offensive pour préparer l'avenir, assurer la pérennité de notre modèle social», a-t-il encore justifié, avant de marteler ensuite ses trois objectifs : «Redonner du pouvoir d'achat aux salariés» , «la réduction de notre déficit public» et «la mise en oeuvre du pacte de responsabilité et de solidarité, sans qu'il soit besoin de remettre en cause notre modèle social.» «On ne touche pas au modèle social de notre pays», a-t-il insisté à l'Assemblée, rejetant une nouvelle fois toute remise en cause du Smic.

QUESTION DU JOUR. Approuvez vous le plan d'économies annoncé par Manuel Valls ? 

VIDEO. Manuel Valls : «Il ne s'agit pas d'austérité»

VIDEO. Valls : le montant des prestations sociales ne seront pas revalorisées jusqu'en octobre 2015

Gel des prestations sociales. Annonce du Premier ministre : «Les prestations sociales ne seront pas revalorisées jusqu'en octobre 2015». ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M601364 le jeudi 17 avr 2014 à 08:38

    Taxi pour les malades il y a de l abus

  • M156470 le jeudi 17 avr 2014 à 07:59

    FITTOTO -- Vous allez pouvoir enlever votre ceinture car elle ne retient plus rien. Remplacez-la par des bretelles vous pourrez encore vous payer le luxe de maigrir un peu plus car "Les économies s'avèreront vite insuffisantes" et Manuel vous en trouvera d'autres.

  • pbenard6 le mercredi 16 avr 2014 à 21:12

    50 milliards, c'est facile à trouver : Betancourt et Arnaud ça fait le compte

  • sarestal le mercredi 16 avr 2014 à 20:10

    On notera que les privilèges résistent comme le Supplément Familial de Traitement des fonctionnaires mis en place en 1941, abrogé en 1944 et rétabli en 1945...... à une époque où les salaires du privé étaient +++++ > aux salaires du public à emploi égal.Il y a beaucoup de lois poussiéreuses à nettoyer.......

  • M156470 le mercredi 16 avr 2014 à 18:29

    FITTOTO -- Valls ferait bien de réinstituer les jours de carence de maladie des fonctionnaires pour l'alignement avec le privé. La Justice Juste mon petit Manuel...

  • M3265785 le mercredi 16 avr 2014 à 17:57

    idem je sais pour qui voter aux Européennes !

  • rodde12 le mercredi 16 avr 2014 à 17:39

    Encore trois ans pour bien faire comprendre aux français que c'est l'idéologie de gôche qui a poussé à la dépense. Relance par la consommation, on a relancé la Chine, personne ne s'est préoccupé de dépenses utiles. Les français vont comprendre bientôt que l'on n'invite pas ses voisins quand on n'a pas de lait à mettre dans le biberon de ses enfants ou qu'on ne paie pas les retraites. Il y en a qui ne comprendront jamais rien.

  • cavalair le mercredi 16 avr 2014 à 17:02

    hayabuse. Quand j'entend le mot solidarite je sort mon pistolet. J'en ai marre que l'on nous prenne pour des k.ons. La gauche nous sort le mot solidarite a tout bout de champs pour nous faire payer et s'en met pleins les poches. Ils me degoutent au point que je sais desormais pour qui voter aux Europeenes.

  • M4958114 le mercredi 16 avr 2014 à 15:58

    hayabuse tu as bien raison !!!

  • LeRaleur le mercredi 16 avr 2014 à 15:53

    hayabuse -- et un bisounours de plus et un.