Déficit : quand les socialistes dénonçaient «l'austérité» de Fillon

le
12
Déficit : quand les socialistes dénonçaient «l'austérité» de Fillon
Déficit : quand les socialistes dénonçaient «l'austérité» de Fillon

Non, martèle le gouvernement, le plan d'économies présenté par Manuel Valls mercredi n'a rien à voir avec une cure d'austérité. Les mêmes ne cessaient pourtant de donner de la voix contre le «plan de rigueur» de François Fillon, lorsque l'ancien Premier ministre présentait ses réformes pour combler le déficit.

Mercredi soir, Jérôme Guedj, le député de l'Essonne classé à gauche du PS et qui figure parmi les députés socialistes «atterrés» par le plan du Premier ministre, l'a rappelé en exhumant un communiqué de presse signé de Martine Aubry. Il date du 7 novembre 2011, le jour où François Fillon détaillait son plan de 7 Mds? d'économie. Parmi les coupes dans les dépenses, l'ancien Premier ministre UMP avait décidé de limiter la revalorisation des prestations sociales à 1%, soit le niveau de croissance, et non plus l'indexer sur l'inflation, qui était alors de 1,7%. Pour rappel, jeudi Manuel Valls a décidé de geler ces prestations jusqu'en octobre 2015. 

Réponse du PS à l'époque: «Le pays a besoin de justice sociale, le gouvernement s'attaque aux plus fragiles (...) en rognant les prestations sociales et l'assurance maladie. (...) Plan de rigueur après plan de rigueur, le gouvernement se distingue par des choix imprévoyants et inconséquents qui enfoncent le pays et le continent dans la crise.»

Le «haut-le-coeur» de Benoît Hamon

En se plongeant dans les archives du site du PS, on s'aperçoit que ce communiqué n'est qu'un exemple parmi d'autres. A l'époque, des figures du PS dénonçaient durement les plans d'économie de la droite. Comme Benoît Hamon, le nouveau ministre de l'Education nationale.

Le 7 novembre 2011 toujours, celui qui était alors le porte-parole du PS s'emportait, comme le montre cette vidéo encore en ligne, contre «le plan d'austérité» de Fillon, en particulier les mesures touchant les prestations sociales. « Je n'ai pu m'empêcher d'avoir une forme de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 le jeudi 17 avr 2014 à 20:23

    heu psdi, jean648, et jeanpass ??? rien a dire ??? non , alors on veut plus vous lire

  • mlaure13 le jeudi 17 avr 2014 à 19:23

    UMP/PS/Sénat (trop) payés, ne travaillent que pour eux, à leur carrière. Ceux qui cherchent à se bâtir des rentes ont pris le contrôle de l’Etat, depuis 1974, et n’a cessé de se renforcer. Pour la PREMIÈRE FOIS dans l’Histoire de France, pas un membre du gouvernement actuel n’a exercé la moindre activité dans le privé et n’a JAMAIS pris le moindre risque. Les Rentiers UM/PS, TRAITRES à la Nation sont au pouvoir. TOUT pour eux et crèvent les autres !!!...

  • mlaure13 le jeudi 17 avr 2014 à 19:21

    @ mucius...pleinement OK avec vos propos...Le drame, c'est qu'on a perdu encore 2 ans, à 100 mds = 200 Mds...plus les 3 ans à venir, car rien ne sera vraiment fait...mais en attendant, ils bénéficient de privilèges dignes de la royauté, avec retraites chapeaux A VIE...Voir super Ayrault à plus de 200 000 € / AN !!!..

  • M1531771 le jeudi 17 avr 2014 à 18:01

    Pauvre France !

  • M7403983 le jeudi 17 avr 2014 à 17:51

    LA LEBRANCHU c'est le courant AUBRY ... tout est bon à prendre en ce bas monde !!!

  • sherrero le jeudi 17 avr 2014 à 17:27

    moi je ne comprends toujours pas comment le rsa activité est imposable et pas l'autre ....ou est l égalité la dedans?????

  • pichou59 le jeudi 17 avr 2014 à 17:18

    ils sont tous prêts à "assass iner" leurs collègues pour récupérer la place avec en prime l'argent des contribuables

  • M4426670 le jeudi 17 avr 2014 à 16:59

    La seule ,"valeur" qu'ils ont, c'est celle du portefeuille et du pouvoir! Le reste c'est de l'enfumage! Quand je pense que les paie avec mes impots! A compter de ce jour, je fais la grève de l'impot!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • M4426670 le jeudi 17 avr 2014 à 16:57

    Ces gens là n'ont aucune conscience, aucune pudeur, en trois ans ils se contredisent publiquement "la main sur le coeur"! J'appelle ça de la salo perie!

  • M4426670 le jeudi 17 avr 2014 à 16:55

    Les politiques disent n'importent quoi quand il s'agit de parvenir au pouvoir. C'est vraiment "tous des pou rris"! Il aura fallu attendre trois années pour en avoir la confirmation!!!