Déficit public : la Cour des comptes a «malheureusement» raison selon Ayrault

le
40
Déficit public : la Cour des comptes a «malheureusement» raison selon Ayrault
Déficit public : la Cour des comptes a «malheureusement» raison selon Ayrault

Le couperet est tombé ce jeudi matin alors que la Cour des comptes rendait public son rapport sur le déficit public de la France: face à des prévisions de recettes visiblement trop optimistes, le risque de voir le déficit déraper au-delà des 3,7% du produit intérieur brut (PIB) prévus dans le Programme de stabilité européen est grand. Même le Premier ministre l'a reconnu plus tard dans l'après-midi, admettant que le constat de l'instance de contrôle était «malheureusement vrai du fait de l'absence de croissance». Mais «à la fin de l'année nous verrons», a tenté de rassurer Jean-Marc Ayrault lors d'un déplacement à Fort-de-France.

«La Cour des comptes est indépendante. Elle fait ses observations, elle donne son diagnostic, mais ce n'est pas elle qui fait la politique du gouvernement», a tempéré le Premier ministre. «C'est au gouvernement, avec le Parlement, de trouver les bonnes solutions».

L'indispensable croissance

La Commission européenne, le FMI et l'Insee ne sont guère plus optimistes. Si, comme ils le pensent, la croissance française était plus basse en 2013 que le taux de 0,1% prévu par le gouvernement, «le déficit public effectif pourrait se situer entre 3,8 et 4,1% du PIB» en fin d'année au lieu des 3,7% espérés par l'exécutif. Ce dimanche encore, le ministre de l'Économie et des Finances, Pierre Moscovici assurait dans le Grand Rendez-vous Europe1 - iTélé - «Le Parisien»-«Aujourd'hui en France» que «la croissance revient doucement, mais elle revient».

«La réduction du déficit est nécessaire, mais il faut surtout se concentrer sur la croissance, la compétitivité», expliquait alors le patron de Bercy. Entre les exigences de réductions de déficit de l'Union européenne et les souhaits de la France, «il faut trouver un équilibre respectueux. [...] Il faut que la Commission européenne soit moins prescriptive», prévenait-il. Il y a quelques jours, François Hollande lui-même ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9095115 le vendredi 28 juin 2013 à 16:02

    Nos riches vont acheter à l'étranger et les étrangers achètent la France.Voila la politique intelligente de gros Mou.

  • M9095115 le vendredi 28 juin 2013 à 15:59

    Faire payer les riches.Il n'y a plus de riches en France ou de moins en moins.Nos riches partent.Et les Quatarys les remplacent mais eux ne payent pas d'impots.Alors le gouvernements de Mr Mou 1er ira chercher de l'argent de plus en plus dans la poche des pauvres qu'ils l'ont mis au pouvoir.

  • M9095115 le vendredi 28 juin 2013 à 15:54

    Ayrault est d'accord avec la cour des comptes pour un déficit qui dépassera les 3,7% et qui depassera largement les 4% mais il continue d'embaucher des fonctionnairesqui deront payés avec de l'emprunt qui creusera encore plus le déficit.Voila un gouvernement irresponsable qui a l'idiotie de critiquer le voisin allemand et l'Europe

  • lorant21 le vendredi 28 juin 2013 à 11:49

    @EuropeGa: Que cette personne aille voir en Argentine.. c'est son modèle. Un vrai repoussoir.

  • M1945416 le vendredi 28 juin 2013 à 09:44

    tout simplement parce qu'une personne qui a travaillé et cotisé en France peut vivre et dépenser sa retraitre ou elle veut, non mais manquerai plus que ça...

  • M2135936 le vendredi 28 juin 2013 à 09:22

    Et pourquoi ne pas verser les retraites qu''aux résidents en France ?

  • M2135936 le vendredi 28 juin 2013 à 09:20

    Nos brillants élus n'ont toujours pas compris que la solution ne consiste pas à limiter le pouvoir d'achat de ceux qui consomment, mais bien de ceux qui épargnent.Réduire les dépenses publiques est une évidence, mais il faut toucher les privilégiés à savoir les retraités aisés de la fonction publique et des régimes spéciaux.

  • knbskin le vendredi 28 juin 2013 à 08:48

    .../... Maintenant, comme les solutions sont parfaitement connues par de très nombreuses personnes de quelque bord théorique qu'elles soient, tout peut aller très vite, mais ça se fera dans la douleur - celle des inutiles et des assistés, s'entend ... ;)

  • knbskin le vendredi 28 juin 2013 à 08:46

    .../... et la dette de l'Etat. Celle-ci dépend uniquement des choix - ou des non-choix - faits en toute connaissance de cause depuis 30 ans, et pas d'autre chose (ou à la marge). Ca peut effectivement se traduire par des taxations "à la chypriote", que je m'efforce d'éviter pour le moment en "sortant" des fonds libellés en Euros. .../...

  • knbskin le vendredi 28 juin 2013 à 08:43

    La seule solution EuropeGa, est de me barrer à l'étranger avec armes et bagages. Ceci dit, je parie sur le "plantage" de ce gouvernement de nuls, et surtout sur l'émergence de gens qui arrivent avec des solutions à la tête de l'Etat. L'ennui est que, pour le moment, je ne vois pas quelle équipe pourrait agir intelligemment. Et je ne vois toujours pas le lien entre l'Euro, l'Europe, .../...