Déficit public : l'assurance chômage n'est pas coupable

le , mis à jour le
6
L'Unedic devait enregistrer un déficit de 4,6 milliards en 2015, selon des prévisions de juin.
L'Unedic devait enregistrer un déficit de 4,6 milliards en 2015, selon des prévisions de juin.

Les partenaires sociaux s'apprêtent à négocier les nouvelles règles d'indemnisation du chômage, devant aboutir avant le mois de juin 2016. Alors que le taux de chômage ne baisse toujours pas (10,6 %), ils devront trouver des économies afin de réduire le déficit et la dette de l'Unedic, laquelle devrait atteindre près de 26 milliards d'euros à la fin de l'année, selon des prévisions de juin.

La pression est forte. En juin dernier, la Commission européenne a en effet recommandé à la France d'« entreprendre une réforme du système d'assurance chômage afin d'en rétablir la viabilité budgétaire et d'encourager davantage le retour au travail ». Manuel Valls lui-même n'a pas caché sa volonté de réduire l'indemnisation du chômage pour réduire le déficit et mieux inciter les chômeurs à reprendre un travail.

Un rapport de l'Institut de l'entreprise*, un think tank financé par les grandes entreprises, publié mercredi matin, vient pourtant tailler en pièces l'idée en vogue selon laquelle les règles d'indemnisation du chômage en France seraient trop généreuses. Pour son auteur, Bruno Coquet, grand spécialiste du sujet, les déficits et la dette de l'Unedic ont été créés par un jeu de défausse de l'État, qui doit maintenant prendre ses responsabilités. Explications.

Le régime d'indemnisation chômage n'est pas déficitaire

Pour Bruno Coquet,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 12 mois

    Cambio17 Exactement nos élus socialistes, en prétendant les protéger des difficultés économiques déresponsabilisent les citoyens, alors qu'ils n'ont aucun pouvoir économique sinon que de faire de la dette.

  • M8252219 il y a 12 mois

    Coût moyen annuel d'un chômeur supérieur à 15 000 euros. multiplié par 3.5 millions !!!!!!!!!!!!!

  • Cambio17 il y a 12 mois

    Donc se sont les politiques qui sont coupables ?!

  • M8252219 il y a 12 mois

    RESPONSABILISATION DES CHÔMEURS : Dans les trois mois suivant un licenciement , obligation de faire une formation si il n'y a pas d'emploi trouvé.

  • paspil il y a 12 mois

    intermittents , regimes speciaux ... on fait des cadeaux à certains et on presente la note aux autres ... triste republique

  • SB1954 il y a 12 mois

    Ben oui, et idem pour le déficit de la Sécu d'ailleurs ! L'Etat joue les pyromanes depuis 50 ans avec ça