Déficit : pourquoi les 50 milliards d'économies prévus ne suffisent pas

le
18
Déficit : pourquoi les 50 milliards d'économies prévus ne suffisent pas
Déficit : pourquoi les 50 milliards d'économies prévus ne suffisent pas

La France a une nouvelle fois échappé aux sanctions financières pour déficit excessif. Mais cette magnanimité de Bruxelles n'a pas fait l'unanimité au sein du collège des commissaires européens. En charge du dossier, Pierre Moscovici a dû composer avec les tenants de la ligne dure au moment de rédiger sa recommandation sur la France pour qu'elle soit validée par les représentants des États membres de l'Union européenne. L'idée d'accorder un délai supplémentaire de trois ans de 2015 à 2018 pour revenir sous la barre fatidique de 3 % de déficit, qui a un temps circulé, a donc vite été abandonnée. Mise devant le fait accompli par Paris, la Commission a finalement confirmé la nouvelle trajectoire de finances publiques établie par le gouvernement français pour prendre en compte les effets de la faiblesse non anticipée de l'inflation et de la croissance : le déficit ne reviendra sous 3 % que fin 2017, en pleine année électorale.Des divergences profondes Les cibles de déficit annuelles définies par Bruxelles sont très proches de celles visées par le ministre des Finances, Michel Sapin. En 2015, il devra atteindre 4 % au lieu de 4,1 % et 3,4 % au lieu de 3,6 % en 2016. Pour 2017, la Commission est même moins exigeante avec un objectif de 2,8 % quand la France vise 2,7 %. En déplacement en Slovénie vendredi, Michel Sapin a immédiatement jugé ces objectifs "légitimement exigeants et réalistes", selon l'Agence France-Presse sur place....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM le mardi 3 mar 2015 à 12:42

    L'histoire de 50 milliards c'était pour faire rire les électeurs et les journaux étrangers.

  • b.renie le mardi 3 mar 2015 à 06:51

    Il est inadmissible que l'Etat devienne frileux devant des groupes de pression qui ne représentent qu'eux mêmes donc au mépris du suffrage universel.

  • b.renie le mardi 3 mar 2015 à 06:49

    0.50% est le taux du 10 ans admettez que pour une raison ou une autre il passe à 1.60% comme pour l'Italie ces ont 32 milliards qu'il faudra payer. Le budget devient infaisable. Il faut s'attaquer au mille feuille c'est à dire mettre à plat l'organisation politico/administrative du pays, unifier le système de retraite, et revenir sur le code du travail qui bloque notre activité économique. Il y en a pour 15 ans de galère mais il s'agit de l'avenir de nos enfants : de leur indépendance

  • b.renie le mardi 3 mar 2015 à 06:42

    Tant qu'on ne s'attaquera pas aux vraies réformes les déficits perdureront et l'endettement progressera plombant le budget : modérément en ce moment avec un taux d'intérêts inférieur à 0.50 % cela fait quand même 10 milliards d'intérêt qui sont des impôts payés par le contribuable au profit des détenteurs de capitaux logés dans les paradis fiscaux. En voilà assez. Attaquons nous aux vrais problèmes ce que n'ont fait aucun gouvernement depuis 1981 Le premier , le millefeuille de l'Etat.

  • M3366730 le lundi 2 mar 2015 à 20:04

    C'est vrai qu'il faudrait sérieusement mettre au même diapason tous nos fonctionnaires régions/état, les régimes spéciaux sur le modèle du privé , la France et donc le contribuable économiserait au moins 100 milliards d'euros par ans.

  • M7097610 le lundi 2 mar 2015 à 19:03

    a faire des guerres un peu partout en terre musulmane, les socialos ne sont pas prêts d’équilibrer quoi que ce soit ! Comme en 58, il faudra un nouveau Général de Gaulle pour nous débarrasser de ces conflits inutiles et dispendieux !

  • frk987 le lundi 2 mar 2015 à 18:55

    Parce que hors de l'UE Génial EuropeGA, les affaires iraient mieux.....faut vraiment avoir votre niveau économique pour y croire une seule seconde, vous devriez adhérer au FN, des économistes comme vous ils en ont besoin, c'est leur programme ...sans changer une virgule dans la démagogie ineffable qui leur sert de programme !!!!!

  • soulamer le lundi 2 mar 2015 à 18:40

    dur de retirer la perfusion installée depuis 40 ans! encore plus dur la veille d'election! Chirac a été le plus mauvais et le quinquennat n'arrange rien

  • frenchto le lundi 2 mar 2015 à 18:22

    ça commence à me fatiguer tout ça. Ce sont mensonges, bidouillages, tout ça pour ne pas faire ce qu'il faut. Quel manque de courage

  • glitzy le lundi 2 mar 2015 à 18:13

    Réponse simple à la question du titre : parce qu'elles n'existent pas en réalité. Que des magouilles comptables et de l’exégèse budgétaire sophiste, par le jésuite de la dépense publique Sapin.