Déficit : la malédiction de François Hollande

le
68
François Hollande parviendra-t-il à sortir de l'impasse économique dans laquelle il est enfermé ?
François Hollande parviendra-t-il à sortir de l'impasse économique dans laquelle il est enfermé ?

Depuis 2010, les gouvernements augmentaient les impôts et comprimaient les dépenses publiques. C'était douloureux, mais au moins les Français pouvaient-ils se consoler en voyant le déficit public se réduire. En quatre ans, celui-ci est redescendu de 6,8 % du PIB à 4,2 % fin 2013. Cette année, ils devront bien se résoudre à l'idée que leur chèque au Trésor s'est perdu dans le tonneau des Danaïdes. Malgré toutes les hausses d'impôts qu'ils ont subies, le déficit va remonter. Fin 2014, il atteindra 4,4 %. Et il ne redescendra pratiquement pas en 2015, malgré une baisse des dépenses de 21 milliards sur les fameux 50 milliards promis d'ici à 2017.

Mais où sont donc passés les milliards ? Pour le comprendre, il faut bien voir que le déficit public est exprimé en proportion du produit intérieur brut, la production annuelle de la France. Lorsque ce dénominateur ne progresse plus, il devient beaucoup plus difficile de le réduire. "Quand la croissance baisse de 1 %, cela génère un demi-point de déficit en plus", rappelle Olivier Passet, économiste au cabinet d'études économiques sectorielles Xerfi. Tout simplement parce que les recettes fiscales n'entrent pas dans les caisses autant qu'espéré.

Le slogan des 50 milliards

Jusqu'à présent, François Hollande, tout comme Nicolas Sarkozy, était tout de même parvenu à combler - tant bien que mal - le déficit grâce à des augmentations massives d'impôts. Mais après la fronde fiscale de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tigercox le samedi 13 sept 2014 à 00:05

    En 1 quinquennat, Hollande fera plus de déficit que Sarko, sans les effets de la

  • pademaug le vendredi 12 sept 2014 à 21:00

    Pourquoi personne ne parle des vrais chiffres: en 2014: 233 milliards de depenses, et 170 milliards de recettes, soit un deficit budgetaire de 37%... Qu'est ce qu'on s'en fout de ramener cela au PIB ??? Quand on calcul les pertes d'une entreprise, on ne les exprime pas en ratio par rapport a son chiffre d'affaire... Cette notion de deficit public n'a d'interet que pour les grattes-papiers de Bruxelles. La realite: La France emprunte pour 100% de ses depenses a partir de mi-juillet, chaque annee.

  • gglafont le vendredi 12 sept 2014 à 19:14

    C'est normal il ne savent pas faire de vraies économies sans prendre en considération une croissance toujours spéculative. Ce n'est pas de la malédiction mais une incompétence et une faiblesse notoire dans le dégonflement du mammouth.

  • benoitdh le vendredi 12 sept 2014 à 18:54

    Ce n'est pas de la malédiction, c'est un manque de réalisme dans l'appréhension de la réalité et des conséquences à en tirer en matière de politique économique.

  • slivo le vendredi 12 sept 2014 à 18:44

    Malédiction cela fait science-fiction, surnaturel. Or on est bel et bien les 2 pieds dedans. Le mot juste est INCOMPETENCE. Et là, ça colle parfaitemment, comme ce dans quoi on patauge !

  • nicog le vendredi 12 sept 2014 à 18:03

    Le déficit de 4% une malediction ? ha ha ha... Qui peut croire qu'on ne peut pas baisser les dépenses de 4% ? C'est une blague ? Elle a assez duré.

  • M2766070 le vendredi 12 sept 2014 à 16:50

    @m336 c est le changement !!! psdi content d apporter son obole ... comme tout les comunistes d ailleurs jeanfoutr... et jeanpass

  • M3366730 le vendredi 12 sept 2014 à 16:19

    M2766070 : effectivement ils ont entre autre vu leur impôt sur les revenus augmenter de façon important (exemple pour PSDI super retraité d'EDF), donc le changement c'est....

  • M2766070 le vendredi 12 sept 2014 à 16:06

    heu psdi gjoly jeanfoutr.. toujours absent??? les dents !!! ah oui je comprends , l ont pris dans le dentier...,

  • M2766070 le vendredi 12 sept 2014 à 16:05

    pour débloquer des fonds(en irak, en afric) , y a moins de déficit, pire y en a pas !!! pour ce qui est de renflouer... y a pas thevenoud, mais y a nous !!!!