Déficit français-Des sanctions peuvent être nécessaires-Moscovici

le
10

PARIS, 23 février (Reuters) - Des sanctions peuvent être nécessaires si aucun accord n'est trouvé sur la question du déficit de la France, a déclaré lundi Pierre Moscovici à quelques jours du verdict de la Commission européenne sur la trajectoire des finances publiques de la France. Paris a renoncé à ramener son déficit à 3,0% du produit intérieur brut cette année alors que Bruxelles lui avait donné en 2013 deux ans pour y parvenir. "Aujourd'hui on a les données sur la table, et j'espère franchement qu'on va arriver à trouver un bon accord parce que je trouve qu'un bon accord est toujours préférable à une mauvaise sanction", a dit le commissaire européen aux Affaires économiques, sur France 2. "Mais les sanctions peuvent être aussi nécessaires quand il n'y a pas d'accord." Le fait que la loi Macron sur la croissance et l'activité "ait été adoptée dans des conditions difficiles montre que Manuel Valls, le gouvernement, ont vraiment l'intention de réformer", a-t-il souligné. Mais, a-t-il ajouté, "la loi Macron ne peut être qu'un premier pas, il faut aller plus loin, c'est la raison pur laquelle on va examiner le programme national de réforme". (Leigh Thomas, avec Marine Pennetier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le lundi 23 fév 2015 à 10:47

    nos militaires aux 4 coins du monde pour donner la bonne parole du CRIF au monde entier...et c'est nous qui payons ces neo coloniaux !

  • M4098497 le lundi 23 fév 2015 à 10:31

    J'ai lu le tract de la droite pour les départementales . Une pleine page de dépenses (Vidéosurveillance, crèches, maison départementale...) PAS un mot sur la réduction des dépenses alors que la droite réclamait à l'assemblée 130 milliards d'économie de la part de l'état. Le maire augmente les impôts locaux de 4% alors que son camp répète que l'impôt tue l'impôt

  • vmcfb le lundi 23 fév 2015 à 10:12

    le gouvernement n'est pas responsable de tout, mais il est clairement responsable de l'évolution de la dépense publique. Et malheureusement, pour le moins, il y a peu de progrès de ce côté..

  • ppetitj le lundi 23 fév 2015 à 10:09

    Il veut sanctionner un gouvernement dont il a fait partie et dont il a défendu le bilan...Un beau retournement de veste, un vrai patriotes de gauche PS comme Mitterrand...

  • serge537 le lundi 23 fév 2015 à 10:04

    l etat amuse le peuple avec la loi MACRON alors que l etat depence 250 milliards en sociale de plus en prorata que MERKEL IL FAUT PEUT ETRE reagir;;;;;;;;

  • pierry5 le lundi 23 fév 2015 à 09:58

    D'ici un an ou deux maximum, tous les pays Euro du Sud - Sud-Ouest seront entre 4 et 7% si pas plus.

  • jepe48 le lundi 23 fév 2015 à 09:00

    Pas de souci monsieur Moscovici, le peuple français va effectivement sanctionner vos amis de l' U M P S, n'étiez vous pas au gouvernement au début de cette mandature PS ? N'étiez vous pas à l'assemblée nationale avant ?

  • M1765517 le lundi 23 fév 2015 à 08:45

    l'expertise de mosco : sans commentaires !

  • M4189758 le lundi 23 fév 2015 à 08:40

    JPi - Selon les infos les indemnités des anciens presidents de Giscard durent depuis qu'il est parti 2.500.000 par an. 33 ans = 82.500.000. Mr Chatel nous dit que c'est parce qu'il le vaut bien ! Pareil pour Chirac. Pareil pour Sarko. Gabegie des gouvernnements successifs. Il nous reste soit la révolution, soit le vote sanction : ni à gauche, ni à droite.

  • M348281 le lundi 23 fév 2015 à 08:38

    C'est TOUJOURS les "citoyens" qui sont sanctionnés !

Partenaires Taux