Déficit français : Bruxelles prêt à desserrer l'étau

le
0
INFOGRAPHIE - La Commission européenne estime qu'un délai peut-être accordé en cas de dérapage de la croissance. Un signal de bon augure pour Paris.

De notre correspondant à Bruxelles

L'aveu était escompté, mais peut-être pas si tôt. La France a reconnu ce mercredi qu'elle ne pourra pas respecter l'objectif d'un déficit budgétaire réduit à 3% cette année. Elle se retrouve en porte-à-faux avec sa promesse européenne, avec une discipline collective acceptée et avec des institutions jusqu'ici sans complaisance. La Commission européenne, en première ligne des gardiens de l'orthodoxie, a d'abord refusé de commenter la révélation lâchée par Laurent Fabius.

Officiellement, l'équipe Barroso s'en tient au calendrier convenu. Ce n'est qu'une fois son propre diagnostic posé, le 22 février en fin de matinée, qu'elle tranchera et commencera à réfléchir aux corrections budgétaires à prescrire. Entre petites doses et remède de cheval, l'ordonnance brux...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant