Déficit : énième avertissement de Bruxelles à la France

le
39
Michel Sapin est supervisé par son prédécesseur à Bercy, Pierre Moscovici.
Michel Sapin est supervisé par son prédécesseur à Bercy, Pierre Moscovici.

Les règles européennes "s'imposent à tous, à la France aussi, et ce n'est pas toujours simple". François Hollande ne croyait pas si bien dire, mercredi, lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, à Paris. Le lendemain, son ancien ministre des Finances, Pierre Moscovici, a annoncé que l'Hexagone ne prévoyait toujours pas de faire l'effort minimum requis par les règles budgétaires européennes pour réduire son déficit.

Celui qui assume désormais la charge de commissaire aux Affaires économiques a adressé cet avertissement à la France depuis Bruxelles en dévoilant ses prévisions macroéconomiques d'hiver. Paris n'est donc toujours pas totalement à l'abri de se voir sanctionner début mars, lorsque Bruxelles rendra son avis sur sa trajectoire budgétaire.

Quatre milliards à trouver d'urgence

Lors de l'examen du projet budgétaire français pour 2015, à la fin de l'année dernière, la Commission européenne avait déjà été obligée de rappeler Paris à l'ordre. Michel Sapin avait réagi en dévoilant 3,6 milliards d'efforts supplémentaires par rapport à son projet initial. Visiblement, ce n'était encore pas assez !

Incapable de faire diminuer son déficit sous la barre fatidique des 3 % fin 2015, la France doit tenter de réduire d'au moins 0,5 % chaque année son déficit structurel, c'est-à-dire celui qui ne dépend pas des à-coups de la croissance, comme le prévoient les règles...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SuRaCtA le samedi 7 fév 2015 à 00:05

    Moscovisci est vraiment très mal placé pour donner quelque leçon que ce soit sachant qu'il est lui même en partie responsable du niveau des déficits qui ne se réduise pas suffisamment faute de réforme...

  • mark92 le vendredi 6 fév 2015 à 21:09

    Mosco ministre des finances de 2012 à 2014 va donner des leçons ?? C'est vrai qu'avec 24 000€/mois à la solde de la France, il a de quoi la ramener.

  • M3366730 le vendredi 6 fév 2015 à 20:38

    Cela vous étonnes. Il suffit de taper dans le gras, à savoir : les fonctions publiques, les régimes spéciaux, l'état, les régions et collectivités ; au moins 100 milliards d'économies par ans et ne parlons pas des agences d'état qui ont augmentées leur budget en 5 ans de 1 100 milliards d'euros !

  • M898407 le vendredi 6 fév 2015 à 17:39

    Et alors ? Il s'en fiche notre président des avertissements. Il préfère continuer à faire des déclarations stériles sur des sujets qui n'intéressent personne, entre deux cérémonies de commémoration....

  • kram123 le vendredi 6 fév 2015 à 16:01

    il s'en fou democratie veux dire que les dettes appartiennent au peuple....cqfd.....A l'epoque de la royauté les dettes appartenaient au monarque....vu qu'il est grassement payé en cas de banqueroute il aura la capacité a immigré avec son argent^^

  • saggy le vendredi 6 fév 2015 à 15:55

    Pépère est tellement haut qu'il ne touche plus terre !! la chute va être sévère après Charlie !!

  • nicog le vendredi 6 fév 2015 à 15:26

    Pas assez de canots, c'est champagne pour tout le monde.

  • nicog le vendredi 6 fév 2015 à 15:25

    Ce type nous mène droit sur l'iceberg et il s'en fout car c'est open bar du côté de la BCE. Il va même accélérer.

  • mfouche2 le vendredi 6 fév 2015 à 15:03

    Pendant ce temps Pépère se gargarise et annonce de bouvelles créations de postes de fonctionnaires

  • M2766070 le vendredi 6 fév 2015 à 13:18

    Faut pas le dire à l élysée, mais directement aux membres du Party §auciss alism