Déficit, dette : la France dérape encore

le
0
Prévu à l'origine à 4,5 % du PIB, le déficit public pour 2012 est finalement ressorti à 4,8 %. À plus de 90 % du PIB, la dette n'a jamais été aussi élevée.

C'est une mauvaise nouvelle de plus pour le gouvernement. Et qui tombe plutôt mal, le lendemain de la prise de parole de François Hollande à la télévision pour tenter de clarifier et crédibiliser son cap économique… Selon les statistiques rendues publiques par l'Insee, la dette de la France a battu en 2012 un nouveau record, à 1 833,8 milliards d'euros - soit 90,2 % du PIB, contre 89,9 % prévus initialement et surtout en progression de 4,4 points sur un an. Quant au déficit public, il n'a été ramené qu'à 4,8 % du PIB en 2012, un chiffre en deçà de l'objectif de 4,5 % fixé par le gouvernement.

Jeudi soir, le chef de l'État avait reconnu ne pas avoir «anticipé» que la crise durerait «plus longtemps que prévu». Bercy préfère voir des facteurs plus techniques dans le dérapag...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant