Déficit, dette : Bruxelles doute du scénario de Paris

le
0
INFOGRAPHIE - Si la Commission valide les taux de croissance de la France pour 2014 et 2015, elle conteste l'amélioration annoncée en matière de finances publiques. » Déficit : ce que peut faire Bruxelles si le dérapage est avéré… » Bercy va encore devoir économiser

La mise en garde est on ne peut plus claire: la Commission européenne attend de la France qu'elle entreprenne de «sérieuses réformes». C'était en tout cas le sens de son message, mardi, à l'issue de la publication de ses prévisions économiques pour l'ensemble des pays de l'Union. Le gouvernement français prévoit en effet dans son scénario un déficit public (État, Sécurité sociale, collectivités locales) qui passera de 4,1 % cette année à 3,6 % en 2014. Bruxelles le chiffre de son côté à 3,8 %. Une différence qui «dépasse à peine l'épaisseur du trait» et qui n'ébranle pas les experts du ministère des Finances. «Vous trouvez ça beaucoup, vous?», plaisantait-on presque, hier, d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant