Déficit commercial de 5,7 milliards d'euros en France en janvier

le
28
LE DÉFICIT COMMERCIAL DE LA FRANCE S?EST CREUSÉ EN JANVIER
LE DÉFICIT COMMERCIAL DE LA FRANCE S?EST CREUSÉ EN JANVIER

PARIS (Reuters) - Le déficit commercial de la France s'est creusé à 5,7 milliards d'euros en janvier sous l'effet d'un recul sensible des exportations de produits manufacturés, selon les statistiques CVS/CJO publiées vendredi par les Douanes.

Il se compare à un déficit de décembre qui a été confirmé à 5,21 milliards d'euros.

Pour janvier, les Douanes font état d'un recul des exportations à 36,3 milliards d'euros, contre 36,9 milliards un mois plus tôt, alors que les importations sont restées quasi stable (42,0 milliards contre 42,2 milliards).

Le déficit des seuls produits manufacturés s'est élevé à -3,6 milliards en janvier contre -3,1 milliards en décembre.

Les ventes d'Airbus (23 appareils) ont représenté 1,735 milliard d'euros sur le mois contre 2,128 milliards en décembre (27 appareils).

Par zones géographiques, c'est vers les pays hors Europe que le déficit commercial a le plus augmenté en janvier (-4,4 milliards contre -3,7 milliards) alors qu'il a peu évolué avec le reste de la zone euro (-3,4 après -3,5 milliards).

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phildesf le vendredi 7 mar 2014 à 16:30

    Si nous sortons de l'Euro le "roi France" sera nu : les taux à 10 ans monteront à 10% et nous ferons défaut.

  • EuropeGa le vendredi 7 mar 2014 à 12:28

    Si nous sortons de l'euro, le différentiel de change avec l'Allemagne sera avantageux pour nous. Cela relancera notre économie et permettra à nous entreprises d'exporter plus facilement, notamment vers nos voisins d'outre Rhin.

  • EuropeGa le vendredi 7 mar 2014 à 12:25

    Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que le taux de change d’une monnaie varie avec la santé économique de la zone monétaire : l’euro est fort car l’économie de la zone euro se porte bien. En revanche, si l’on considère les choses pays par pays, c’est très différent : l’euro est une monnaie trop faible pour l’Allemagne car son économie est hyper forte, et l’euro est une monnaie trop forte pour les pays du sud et la France car leurs économies sont faibles.

  • dumont47 le vendredi 7 mar 2014 à 12:05

    Les chiffres doivent être incorrects, mimolette avait annoncé que tout allait bien la relance était confirmée ....Pauvre naze

  • nebraska le vendredi 7 mar 2014 à 11:18

    Relance ??? Quelle relance ??? Des mecs de la CUB (com.urb.de BX) font des travaux devant ma boite. arrivée 9H00 départ repas 11h00 retour 14H00 départ définitif 15H00. Sur 7H00 journalière, 4H00 passées en trajet. Temps effectif de travail = 3H00 dont 1h30 réellement travaillée. Je suis heureux de payer des impôts LOL

  • rodde12 le vendredi 7 mar 2014 à 10:49

    Ce sont les règles de l'euro qui nous protègent en partie des élucubrations socialistes. La relance viendra avec une bonne gestion pas avec le laxisme.

  • pascalcs le vendredi 7 mar 2014 à 10:44

    EuropeGa:expliquez-nous en chiffres comment vous vous y prenez...?

  • rodde12 le vendredi 7 mar 2014 à 10:43

    Les socialistes ne veulent pas faire les économies nécessaires. Ils ont encore trois ans. ensuite le peuple donnera un mandat, sans doute pas au personnel actuel, pour faire ces économies. Ce ne sera pas très doux . Cela ressemblera à une révolution. Les critères seront le mérite et non le bulletin de vote comme le concevait la gauche. Vae victis.

  • pascalcs le vendredi 7 mar 2014 à 10:43

    @ M3622872. Vous avez raison sur le fait que tous les pays peuvent ne pas être nets exportateurs. Par contre les balances (positives ou négatives) peuvent être autrement plus resserrées qu’elles en le sont dans certains pays dont notre. Ce qu’il y a de problématique chez nous est que ce déficit se creuse (même en phase de reprise mondiale en 2013) et même dans des domaines traditionnellement forts comme les IAA nous sommes dépassés par l’Allemagne. C’est tout dire.

  • EuropeGa le vendredi 7 mar 2014 à 10:41

    Redonner de la compétitivité à nos entreprises : c'est la sortie de l'euro._ Rembourser plus facilement notre dette : c'est la sortie de l'euro._ Diminuer le chômage en France, c'est la sortie de l'euro._ Garder l'excellence de notre système de santé, c'est la sortie de l'euro._ Retrouver la croissance en France, c'est la sortie de l'euro. Alors, pourquoi ne le ferait-on pas ?