Déficit budgétaire : l'objectif de 3 % du PIB «intenable»

le
1
Claude Bartelone souhaite que la Commission européenne assouplisse les règles dans la mesure où « ce critère chiffré ne tient pas compte d'une situation économique dégradée ».

Claude Bartolone lance un pavé dans la mare en jugeant «intenable» l'objectif du déficit budgétaire ramené à 3 % du produit intérieur brut (PIB) en 2013 sans courir le risque de casser la croissance. Mardi, le président de l'Assemblée nationale a expliqué que la France ne voulait pas être «le vilain petit canard» de l'Europe, et que c'était à la Commission européenne d'assouplir les règles dans la mesure où «ce critère chiffré ne tient pas compte d'une situation économique dégradée». Pour le député de Seine-Saint-Denis, «en aucun cas la France ne peut appliquer seule» cette réduction du déficit à 3 %. «Nous sommes à une étape où l'on peut faire entendre ce message», a-t-il estimé, demandant à la Commission européenne de s'interroger sur la faisabilité des efforts demandés aux États.

Le président François Hollande a pourtant réaffirmé son objectif, le 7 septembre, devant la Cour des comptes: «Je confirme l'engagement pris par la France

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le mercredi 26 sept 2012 à 17:31

    Hausse de 20 Miliards d'impot, et on ne reduit pas le deficit?! Incapable et menteurs.