Déficit budgétaire de 64,2 milliards de d'euros à fin avril

le
3
LE DÉFICIT DU BUDGET DE L'ÉTAT SE CONTRACTE À 64,2 MILLIARDS D'EUROS À FIN AVRIL
LE DÉFICIT DU BUDGET DE L'ÉTAT SE CONTRACTE À 64,2 MILLIARDS D'EUROS À FIN AVRIL

PARIS (Reuters) - Le déficit du budget de l'Etat français à fin avril s'est contracté à 64,2 milliards d'euros contre 66,8 milliards un an plus tôt, selon les données publiées vendredi par le ministère du Budget.

Au 30 avril, les dépenses (budget général et prélèvements sur recettes) atteignent 138,6 milliards d'euros contre 140,4 milliards un an plus tôt, soit une baisse de 1,3%.

Le ministère rappelle que ce montant inclut 1,5 milliard d'euros de décaissement au titre du nouveau programme "d'investissement d'avenir".

Hors éléments exceptionnels (investissements d'avenir et versement de 1,6 milliard d'euros en 2013 à la Banque européenne d'investissement), les dépenses sont en retrait d'un an sur l'autre de 1,7 milliard d'euros.

Les recettes s'élèvent dans le même temps à 93,0 milliards contre 90,8 milliards à fin avril 2013, en hausse de 2,4%.

Les seules recettes fiscales nettes augmentent de 2,6%, à 90,7 milliards, grâce à un bond de 20,2% des rentrées d'impôt sur le revenu, celles de l'impôt sur les sociétés chutant de 21,8%.

Le ministère explique que l'écart constaté sur l'impôt sur le revenu résulte "en partie d'un effet calendaire lié à la fusion des avis d'imposition d'impôt sur le revenu et de contributions sociales."

Les recettes de TVA, dont les taux ont augmenté au 1er janvier, progressent de 3,2%, à 46,1 milliards d'euros.

La loi de finances 2014 prévoit un déficit de 82,6 milliards d'euros, y compris 11 milliards au titre des investissements d'avenir, contre 74,9 milliards en 2013.

Un projet de loi de finances rectificative sera présenté le 11 juin en conseil des ministres qui prévoira un effort de redressement des comptes publics supplémentaire de 4 milliards d'euros, dont 1,6 milliard pour les dépenses de l'Etat.

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • e.thelen le vendredi 6 juin 2014 à 09:56

    Mais quels morveux dans cette droite : les déficits diminuent , le chômage tend à se stabiliser pour enfin diminuer et ils critiquent encore . Se souviennent-ils comment tout cela à commencer avec des présidents et gouvernements de droite ? !!

  • mfouche2 le vendredi 6 juin 2014 à 09:14

    déficit réduit de 2, 6 milliards seulement malgré l explosion de la fiscalité . Celà veut juste dire que LES DEPENSES DE L ETAT NE CESSENT D AUGMENTER ! IL FAUT TOUS LES ARRETER ET LES JETER EN PRISON POUR ABUS DE CONFIANCE

  • pvza le vendredi 6 juin 2014 à 09:11

    Vite vite de nouvelles taxes/ impots

Partenaires Taux