Défense : Valls dément de nouvelles coupes budgétaires

le
0
Défense : Valls dément de nouvelles coupes budgétaires
Défense : Valls dément de nouvelles coupes budgétaires

Alors que de nouvelles coupes budgétaires pourraient toucher la Défense, Manuel Valls est monté au créneau ce vendredi après-midi pour apaiser l'armée française. Le Premier ministre l'assure : la Loi de programmation militaire 2014-2019 sera «totalement préservée» et ne serait pas concernée par d'éventuels nouvelles économies redoutées dans les milieux de la Défense. «Il est temps de tourner la page de ce débat, de ces rumeurs», ajoute-t-il. «Ce qui doit compter, c'est la parole du chef de l'Etat. Et le chef de l'Etat a dit très clairement au début de l'année que la LPM serait sanctuarisée par rapport aux choix qui sont faits par le gouvernement sur le budget».

Selon «le Canard enchaîné», les chefs d'état-major des trois armées (Terre, Air, Marine) envisageraient de démissionner en bloc si le budget devait être encore rogné. De son côté, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a écrit le 9 mai à Manuel Valls pour lui faire part des inquiétudes des armées sur d'éventuelles nouvelles coupes budgétaires.

«Il n'y aura pas de remise en cause de la LPM», affirme Manuel Valls. «Il n'y a pas d'inquiétudes à avoir pour son application, pour ses grands principes, parce qu'il en va de la défense de notre pays». Le Premier ministre souligne que «les armées ont déjà fait beaucoup d'efforts depuis des années, avec beaucoup d'économies. Ce sera encore le cas avec la LPM». «Quand on doit faire un effort important de 50 milliards», le montant du plan gouvernemental d'économies, «il est normal que chacun y participe, mais encore une fois la LPM sera totalement préservée», a-t-il poursuivi.

De son côté, l'Elysée indiquait ce vendredi matin que François Hollande «rendra ses arbitrages dans les prochaines semaines» concernant le budget de la Défense.

Qu'est-ce que la loi de Programmation militaire ?

Votée fin 2013, la Loi de Programmation militaire (LPM) alloue 190 milliards d'euros de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant